• Critique Les Chroniques de Riddick : Dark Fury par

    Taisuke est face à Morio, Nami à Yura. Et pendant ce temps, le cœur d’Acro est sur le point de se libérer.

    Katsumata avait tout prévu. La présence des porteurs de pouvoir aux abords du lac provoquent progressivement le réveil du cœur d’Acro et le cœur d’Acro émet alors des ondes faisant perdre la raison aux camarades. Alors que Yûta met à l’abri Megumi, Taisuke se laisse emporter par la culpabilité et la colère et devient alors incontrôlable lorsqu’il doit affronter Asô, manipulé par Katsumata. C’est alors que le cœur d’Acro sort enfin du lac…

    Un nouveau cran au-dessus. Ce volume de Alive Last Evolution passe la vitesse supérieure et nous offre plusieurs combats palpitants, agrémentés de bribes sur le passé des protagonistes. La mort de plusieurs personnages en fin de tome renforce le côté sombre du titre et le prochain volume s’annonce comme un tournant dans la série.

    Un tome très intense, fort et passionnant. Alive Last Evolution confirme tout son potentiel et le plus dur sera maintenant de garder ce niveau.

    -

    ivan isaak - 05 septembre 2009

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Les Chroniques de Riddick : Dark Fury ?
Ecrire une critique