SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p,ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche WHERE p.id=a.element_id AND a.id='31950'
  • Critique Princess Lucia T.1 par

    À la lecture des premières pages, la seule envie qui nous vient est de refermer immédiatement le manga. Ceux qui auront malgré tout choisi de persister l'auront noté : la 1ère impression est très souvent la bonne, et c'est encore une fois le cas ici.

    Dès le début, on remarque en effet certaines des faiblesses de Princess Lucia. La principale d'entre elles est l'incohérence très présente dans ce titre. Ainsi, par exemple, une page nous montrera Lucia, la démone, insistant auprès de Yuta, notre héros, pour qu'il lui fasse un enfant... alors qu'à la page d'après, elle le repoussera et le traitera de pervers parce qu'il l'aura approchée de trop près. Où est la crédibilité dans tout ça ?
    Pareillement, on trouvera étrange le fait que certains anges, censés empêcher coûte que coûte que Lucia ne porte l'enfant de Yuta (puisque cela serait synonyme de fin du monde), commencent à se lier d'amitié avec la princesse des Enfers.
    Difficile de faire abstraction de tout ça et de "jouer le jeu" en se disant que ce n'est qu'un manga et que c'est son histoire qui veut ça, mais ce n'est pas impossible non plus.

    Autre point faible désagréable : les nombreux personnages féminins ont une énorme tendance à se dévêtir, que ce soit volontairement ou non. Comme par hasard, lorsque les anges et les démons usent de leurs pouvoirs pour s'affronter, ils ne font en fait que brûler leurs habits à des endroits évidemment très stratégiques. De la même manière, Yuta a également une forte propension à se retrouver le nez entre les seins de telle ou telle fille lorsqu'il se trébuche. À la longue, ce genre de scènes devient usant, et force est de constater que ce tome 1 parvient à nous agacer bien avant qu'on en termine la lecture.

    Le travail effectué par l'éditeur sur ce 1er volume semble (presque) à l'image de son contenu puisqu'on relèvera plusieurs fautes dans les textes et une traductrice qui n'a pas cru bon de supprimer des termes tels que "senpai" ou surtout "sensei".

    Malgré ces très nombreuses ombres au tableau, le manga ne paraît pas si mauvais que ça... lorsque l'on se situe dans les assez rares passages où tous ces points négatifs ont été évités. Il ressort de tout cela une désagréable impression de gâchis, surtout quand on sait que l'auteur est capable de beaucoup mieux.

    3

    chris936 - 09 février 2012

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Princess Lucia T.1 ?
Ecrire une critique