• Critique Gantz T.2 par

    Et enfin, le deuxième tome de l'édition Perfect de Gantz... qui me confirme davantage que c'est une merveilleuse série d'action et de challenge, totalement fluide et agréable à suivre. Dans le premier tome, on découvrait l'univers, les personnages et toute cette histoire autour de l'étrange sphère noire... Alors que dans ce deuxième tome, on entre enfin dans le vif du sujet, et comprend mieux comment la suite des événements va se dérouler.


    Ce qui m'a tout de suite marqué après ma lecture, c'est le fait que Gantz se renouvelle beaucoup. Après que la première chasse soit terminée, je me demandais de quelle manière Keï allait devoir retourner au combat. Et, au final, ça se fait assez naturellement, et de nouveaux personnages, décédés au moment du début du jeu, font leur apparition. Et on comprend directement que dans Gantz, tous les personnages éliminés lors du jeu (décédés pour de bon, donc) seront remplacés par de nouveaux protagonistes, aux caractères variés. Et c'est assez bien joué de la part de l'auteur car d'une part, on découvre de nouveaux personnages, ce qui est intéressant, et d'autre part, ça permet un renouvellement au niveau du déroulement du jeu. Car ces nouveaux héros n'y connaissent rien et ne croiront pas forcément à toute cette histoire. Il faudra, à chaque fois, réexpliquer le tout, sans avoir la moindre assurance qu'ils seront du côté de notre groupe originel.


    De plus, le fameux « jeu » semble différent à chaque lancement, ce qui n'est pas plus mal. Les élus doivent s'adapter à leurs nouveaux adversaires et n'ont aucune sécurité, aucun moyen fiable d'échapper à la mort à coup sûr. Ce qui fait que, même si on a encore beaucoup à découvrir, ce que l'on connaît déjà varie, et ça rend le tout beaucoup moins lassant. Car comme je l'avais dit pour le premier tome, le problème avec ce genre d'espace clos, c'est qu'on risque de vite faire le tour. Mais finalement, dans Gantz, c'est suffisamment maîtrisé (pour le moment) pour que ce principe devienne limite une force du manga.


    Nous avons deux espaces spatio-temporels dans ce titre : Le jeu de Gantz dans cet espace clos la nuit, la vie de lycéen le jour. Et je dois admettre que c'est assez bien pensé : on suit autant les personnages dans la réalité que dans ce massacre sanglant. C'est agréable car ça fait une coupure du côté action pour amener un récit un petit peu plus tranche-de-vie, et classique.


    Par contre, s'il y a bien une chose qui me gêne depuis le départ, c'est le caractère du personnage principal. Certes, le but est d'avoir un personnage en constante évolution, mais le fait est que sa manière d'être est insupportable. Il est égoïste, pleurnichard, trouillard, banal... C'est à se demander s'il a quelque chose pour lui : J'en doute. Surtout qu'il ne fait rien pour changer les choses, fait énormément de mauvais choix et n'en tient pas rigueur pour la suite... à croire qu'il n'est pas capable de réfléchir par lui-même.  

    7

    Niwo - 13 septembre 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Gantz T.2 ?
Ecrire une critique