• Critique Dolis T.1 par

    Dolis est un manga qui nous apparaît bien mystérieux. Sa couverture, bien que visuellement très attrayante, ne nous donne pas d'indication sur ce que l'on va lire à l'intérieur.

    Ce qui marque directement quand on commence la lecture de Dolis c'est la colorisation. L'auteur utilise en général une seule couleur qu'il garde pour une quinzaine de pages à chaque fois. Ceci accompagne donc l'évolution de l'histoire.
    Le découpage est lui aussi peu conventionnel et fait de Dolis une œuvre à part.

    Malgré une originalité visuelle flagrante, Dolis s'enlise à cause d'un scénario ne présentant que peu d'intérêt.

    L'auteur aborde le thème de l'auto-mutilation avec lequel on s'est familiarisé grâce à la série Life mais il l'aborde d'une manière assez superficielle en présentant juste les faits sans vraiment expliquer le malaise de la jeune fille.
    L'histoire d'amour entre le vendeur et la jeune fille n'a pas vraiment le temps de nous émouvoir malgré son côté tragique car le tout est bien trop confus.
    On lit souvent plusieurs pages sans vraiment comprendre ce qui se dit...
    On aurait aimé qu'un message quelconque soit véhiculé afin de retenir quelque chose de cette histoire.

    Dolis est une curiosité graphique que ne manquera pas de toucher l'artiste qui est en vous mais ceci ne suffit malheureusement pas à faire de cette série un must et justifier l'investissement conséquent que représente l'acquisition de cette œuvre.

    4

    Skeet - 26 août 2009

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Dolis T.1 ?
Ecrire une critique