6
Le Parfum

par Pois0n le lun. 25 mai 1970 Staff

"Le Parfum" est vraiment l'exemple même d'une one-shot réussi.
Déjà, l'idée de base du scénario était excellente et originale: un parfumeur de génie qui résout des affaires criminelles à l'aide de son odorat (et de sa cousine française un peu impulsive), il fallait avoir l'idée!
Mais surtout, ce qui est réussi, c'est que contrairement à la plupart des one-shot la place est faite tant à la résolution des enquêtes (l'idée de base) qu'au passé des protagonistes, la balance est parfaitement équilibrée, la sauce prend. Nous ne sommes pas envahis par les souvenirs, pour autant les héros nous sont très vite "familiers".

Les petites histoires elles-mêmes sont plutôt bien ficelées, même si parfois un peu tordues (mais d'après ce que j'ai entendu dire c'est la spécialité de l'auteure, dont j'avais seulement entendu parler et dont les oeuvres ne m'attiraient vraiment pas; si je me suis décidée à acheter "Le Parfum" c'est suite à la lecture d'un commentaire disant justement que les particularités du style de Kaori Yuki y étaient atténuées). Et en effet. Si comme moi vous avez été dégoûtés à la lecture des résumés de Ludwig Revolution, été laissés perplexes par la trame d'Angel Sanctuary, sachez que vous pouvez lire "Le Parfum" sans aucune crainte. Alors certes il y a bien un je-ne-sais-quoi de bizarre parfois, mais on y prête à peine attention. Celà fait en fin de compte partie de l'ambiance du manga. Les affaires sont loin d'être des crimes classiques, mais les protagonistes ne sont pas classiques non plus. On évolue avec eux dans le petit monde des parfums et finalement, on se laisse emporter par leur vision des choses.

Sans parler des dessins absolument magnifiques.

Le fait que les affaires soient indépendantes les unes des autres sans qu'il n'y aie de trame générale derrière est également un grand plus. On lit cette succession d'enquêtes comme on lirait un recueil de légendes. Le fait qu'il n'y aie pas de fil rouge, un début qui n'est que celui d'une enquête et une fin qui n'est que l'aboutissement d'une autre, ne laisse pas un arrière goût d'inachevé. Un peu comme les séries policières de la TV finalement... On peut suivre une série tout comme se contenter d'un épisode de temps en temps. Ici, Kaori Yuki nous livre d'excellents épisodes. Il aurait tout aussi bien pu y avoir d'autres volumes, mais "Le Parfum" se suffit tel qu'il est en très bon one-shot.

L'idée de l'échantillon de parfum glissé dans le volume est fort sympathique, mais juste l'idée car personnellement si je trouve que les ingrédients feraient un très bon gâteau, en parfum, c'est vraiment... euh... Bref je préfère ne pas dire ce que j'ai pensé en sentant cet échantillon, car c'est bien évidemment une affaire de goût personnel. Je préfère juste prévenir les réfractaires aux senteurs sucrées de se méfier. De beaucoup se méfier xD

En conclusion, un manga original, sur un thème qui sort des sentiers battus, on entre dans l'univers des parfums et on en ressort comme dans un rêve.

En bref

6
Le Parfum
Pois0n Suivre Pois0n Toutes ses critiques (274)
Partager :