• Critique Arata T.11 par

    Avec la conclusion de la partie concernant Yakata, on découvrira très précisément les liens de celui-ci avec la princesse et ses vrais sentiments. Ce synopsis ne dépaysera pas les fans de Yuu Watase, qui a déjà utilisé plusieurs fois un tel type de scénario dans ses manga ; heureusement, elle le raconte toujours aussi bien, et on se laisse sans peine entraîner par l'émotion.

    On en revient ensuite à l'autre Arata et l'on voit le personnage d'Oribe prendre une importance inattendue. Dans le même temps, certaines révélations sur Mikusa mettent la puce à l'oreille du lecteur, qui va dès lors s'interroger sur l'éventuelle relation prédestinée de celle-ci avec Arata, quitte à se demander ce que deviendra Kotoha dans toute cette histoire.

    Malgré un grand nombre de personnages, et donc de relations entre eux, Yuu Watase réussit l'exploit de ne pas égarer son lecteur ni laisser trop longtemps certains protagonistes de côté. Chacun fait sa réapparition dans ce tome et l'intrigue avance petit à petit sur tous les fronts. Les indices dévoilés soulèvent certaines interrogations et rendent le manga de plus en plus passionnant.

    Le déroulement tout entier de la quête d'Arata est bien complexe que ce à quoi on est habitué avec les manga du genre, pour notre plus grand bonheur car les neurones du lecteur travaillent en dépit d'une histoire tout à fait fluide qui se dévore facilement. Si la suite est du même calibre, alors on n'en a pas fini de vibrer.

    7

    Sherryn - 29 août 2012

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Arata T.11 ?
Ecrire une critique