... - Critique" /> 
SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p,ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche WHERE p.id=a.element_id AND a.id='132149'
  • Critique Jormungand T.1 par

                                                                                Chronique des deux premiers tomes

    Une foultitude de nouveaux titres ont débarqués chez Meian ce mois-ci, choisir des univers à la fois très différents et assez proches pour séduire un maximum de lecteurs est franchement une bonne idée. On a d'un côté un récit de ninja qui nous conte une rébellion contre un empire oppresseur, un autre qui met en scène les péripéties d'une marchande d'armes et enfin un dernier où on suivra la mission d'un jeune militaire qui devra se montrer très habile et malin pour parvenir à atteindre ses objectifs. Trois titres qui donnaient clairement tous envie. Jormungand fut prépublié dans les pages du magazine Sunday GX des éditions Shogakukan, la série est désormais terminée avec onze volumes au compteur. Un seinen signé Keitarô Takahashi et qui parlera peut être à certains d'entre vous vu que sa version animée fut diffusée sur la chaîne dailymotion de Dybex avant de sortir en DVD/Blu-ray. On suivra les péripéties d'une marchande d'arme et d'un enfant soldat qui vont devoir user de leur talent pour survivre dans un monde sans pitié. Après avoir lu les deux premiers volumes, la série s'inscrit déjà comme une bonne surprise dont il me tarde de voir évoluer les différents personnages! Bonne pioche!

    " Tu hais les armes, n'est-ce pas Jonah?"

    En débutant la lecture de Jormungand, on peut se sentir un peu perdu. En effet, l'auteur nous présente très brièvement ses personnages puis enchaîne les missions les unes après les autres. On a alors la sensation d'être jeté dans le feu de l'action, c'est dynamique et rythmé mais le tout manque d'explications et surtout de contexte. Pourtant, on sent tout de suite que la série a du potentiel, certaines scènes sont assez stylées comme la course poursuite en voiture ou l'évincement de l'un des concurrents. On apprécie également la galerie de personnages que nous est proposé ici avec en tête la très dynamique Koko, leader féminin qui en impose par ses stratégies et par son énergie débordante. Une femme d'affaire et d'action qui sait quand retirer ses billes ou au contraire prendre les risques nécessaires si l'affaire en vaut la peine. Il y a également Jonah, l'enfant soldat, qui est un véritable paradoxe, on est curieux de voir comment l'auteur va développer ses idées le concernant. En ce qui concerne les autres, on ne connait pas encore grand chose d'eux mais ils sont aussi timbrés et professionnels que leur boss. La lecture se veut entraînante, il faut juste que l'auteur prenne davantage de temps pour poser ses personnages et le cadre des différentes missions afin de rendre son intrigue plus immersive.

    Et c'est justement ce qu'il fait très bien dans le second volume qui met en avant les risques du métier de marchand d'arme notamment celle de pouvoir difficilement profiter d'une petite pause détente entre deux missions. Au niveau de l'intrigue, elle se révèle déjà beaucoup plus travaillée et mieux amenée que dans le précédent volume. Les premières pages sont clairement là pour donner le ton et faire grimper la tension, on aurait aimé que l'auteur soit plus généreux concernant l'histoire du duo d'antagonistes mais on accroche déjà nettement mieux au concept. On est une fois de plus face à un tome bourré d'action, les scènes d'affrontements entre le camp de Koko et le duo d'antagonistes sont stylées, rythmées avec ce qu'il faut de barge attitude, de suspens et de rebondissement. Le dénouement en deux temps est aussi bien trouvé qu'interpellant. Bref, on se croirait en plein film d'action. On apprécie également toutes les révélations autour des différents personnages, ce qu'ils sont capable de faire ou pas pour l'équipe ou encore les conversations entre Jonah et Koko qui ont un petit côté philosophique assez intéressant.

    Enfin, on verra une seconde tuile tombé sur Koko. Une autre facette des risques du métier qui annonce du très bon pour la suite. On termine sur une rencontre qui nous laisse assez songeur, on est en tout cas impatient de voir ce que les personnages ont à se dire et ce qu'on va apprendre de certains d'entre eux. Good!

    Un petit mot sur les graphismes, son point fort réside clairement dans les scènes d'action. Elles sont cool, bien imaginées, immersives, déjantées et ultra dynamiques. On sent tout de suite que l'artiste est fan de films d'action. Autre point positif, les chara design sont plutôt beaux, travaillés et variés. Les expressions nous apparaissent également soignées, le côté impulsif des personnages ressort d'ailleurs assez bien. On dénote quelques inégalités par ci par là mais rien qui n'entache le plaisir qu'on retire de la lecture. Du positif donc! Côté édition, Meian fait encore une fois du bon travail.

    7

    snoopy - 01 septembre 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Jormungand T.1 ?
Ecrire une critique