• Critique Atori T.6 par

    Mi-humaine mi-démon, Atori va enfin pouvoir faire réellement la connaissance de sa mère, le tenshu, dont elle a très peu de souvenirs…

    Le tenshu, dont les pouvoirs ont très nettement diminués, ne peut plus apparaitre dans le monde des humains que sous le trait d’une petite fille. Les retrouvailles seront brèves puisque la décision d’effacer le mémoire d’Atori a été prise. Désormais, elle vivra comme une humaine et n’aura plus de lien avec l’autre monde. Mais les agissements de Tobari n’arrêtent pas pour autant, d’autant que la personne derrière tout ceci est sur le point d’être découverte…

    Avant-dernier volume d’Atori. Comme depuis plusieurs volumes, les évènements de ce tome sont nombreux. Entre les retrouvailles mère/fille d’Atori et du tenshu, les attaques de Tobari, l’effacement de la mémoire d’Atori, son retour sur le devant de la scène et la révélation finale, ce tome est très chargé et lance plutôt bien la dernière phase du titre. Malgré tout, rien de bien sensationnel dans le récit qui reste classique tout en étant agréable. Ce qui, en soit, est déjà un excellent point.

    Le dénouement de la série se fera dans le prochain volume et devrait être à la hauteur du reste de la série, à savoir sympathique mais sans plus. Un tome correct, dans la lignée des précédents.

    6

    ivan isaak - 25 juillet 2010

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Atori T.6 ?
Ecrire une critique