• Critique Dämons T.8 par

    Alors qu’Aran est tombé sous les coups de Rampart, Heito se dresse devant l’avant-dernier élément de sa vengeance…

    Boosté par les nanomachines abritées par son corps, Rampart semble ne rien avoir à craindre de Heito et de son zethmos. Mais la dernière attaque du Dämons Hate l’ayant un peu pris de court, Rampart décide de ne plus prendre le moindre risque et met en place une stratégie qu’il pense infaillible…

    La vengeance de Heito touche à sa fin. Avant-dernière cible, Rampart va faire face au véritable Dämons Hate, obnubilé par son objectif. Une nouvelle fois, Hideyuki Yonehara nous montre une facette plutôt inattendue de l’adversaire de notre héros, qui explique le comportement passé et actuel de Rampart. Le lien avec Heito permet d’ailleurs de mettre encore plus en avant l’aspect catégorique et sans détour de la ligne qu’à décider de suivre le Dâmons Hate… Toujours remarquablement illustré et mis en page par l’auteur, ce 8ème volume nous offre la même recette que les tomes précédents, à savoir une grosse tranche de baston, de haine, de rage, quelques moments d’émotion (que ce soit concernant le « méchant » ou notre héros), une avancée linéaire mais dynamique et une fin intéressante avec des informations capitales à venir sur la cible ultime de l’homme aux bras d’acier. Seule interrogation, majeure : alors qu’il reste encore 5 tomes et une seule et unique cible, comment l’auteur va-t-il bien pouvoir tourner son histoire ? Là réside le principal mystère de ce titre, qui demeure tout de même terriblement jouissif dans son déroulement, certes banal et primitif, mais diablement efficace.

    Dans la continuité des tomes précédents, Dämons 8 ne déçoit pas. Plus qu’une cible pour Heito et 5 volumes pour la série… Hideyuki Yonehara ne nous ayant pas encore déçu, que ce soit avec cette série ou Full Ahead Coco, le lecteur peut se montrer confiant au moment d’entamer ce qui devrait être la dernière ligne droite de ce titre bourrin comme on les aime.

    8

    ivan isaak - 18 juin 2010

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Dämons T.8 ?
Ecrire une critique