SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, n.note, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.id_fiche as serie_id FROM ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche AND u.user_id=n.id_user WHERE a.id='13460' AND a.valid=1
  • Critique Monster Hunter Orage par

    Monster Hunter Orage, un manga dont l'intérêt change du tout au tout selon que l'on soie joueur, ou pas.

    Niveau histoire, rien de plus basique. Un héros impulsif et un peu con-con, escorté par une fille cassante au possible puis une autre toute gentillette, avec un rival qui a la classe... Tout ce petit monde étant à la recherche d'un monstre légendaire. A défaut d'être original, Mashima gère plutôt bien son truc. Le rythme du récit est assez équilibré et on retrouve la patte fantasy si particulière des jeux, les environnements, l'arsenal. Le fan pourra regretter le chemin pris par Mashima (une quête personnelle "épique" au lieu de quêtes "à la carte" sans vrai fil rouge). On y trouve bien un peu de ça, mais le coup du "chasseur traqueur", c'est la solution de facilité.

    Les affrontements sont parfois sympas, souvent brouillons, mais l'esprit d'équipe si important dans les jeux (où l'on peut tout de même soloter) est constamment mis en avant. Un bon point. Le combat contre le plesioth est sans doute le meilleur, celui contre le dragon zombie, avant-dernier "boss" est lui aussi bien foutu, hélas, celui contre Miogaruna, tant attendu depuis le départ, est expédié en deux temps trois mouvements et pas très bien mis en scène.
    La conclusion est très rapide, la fin de l'histoire n'occupant qu'environ la moitié du dernier tome. Au profit de gags en quatre cases à l'intérêt plus que discutable dessinés par un assistant de Mashima, devenu depuis mangaka passant trop de temps sur sa console et pas assez à bosser. Il y en a bien deux trois qui font à peine sourire, quant aux autres, ils sont mortellement ennuyeux.

    Graphiquement, MHO est assez réussi. On aimera ou pas le trait de Mashima en ce qui concerne les personnages, mais les armes, armures et créatures tirées du jeu sont vraiment fidèles, et les autres, crées par le mangaka pour l'occasion, se révèlent suffisamment crédibles pour ne pas hérisser le poil des fans. Les cases manquent souvent de décors, mais, quand il y en a, on reconnaît sans mal jungle, marais, forêts et collines presque tels que dans les jeux.

    Au final, MHO est un divertissement sympathique, à la fois proche et loin des jeux, et si le fan appréciera peut-être cette vision de Monster Hunter sauce Mashima malgré l'absence de rathalos et de lao-shan, le néophyte en revanche, n'y verra là qu'un shônen sans originalité, avec pour seul attrait les combats contre les gros monstres... Clairement pas mauvais, mais pas indispensable.

    6

    Pois0n - 10 décembre 2010

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Monster Hunter Orage ?
Ecrire une critique