• Critique Secret innocent world T.1 par

    C'est un titre qui m'intriguait, mais le personnage masculin de Kazami me faisait assez peur dans le résumé, il donnait l'impression d'être quelqu'un d'assez tyrannique et pas du tout agréable à suivre et découvrir, et il n'en est rien du tout !

    C'est un nouveau shojo qui met en avant les passions, nos protagonistes Ritsu et Kazami qui sont des personnes sérieuses et consciencieuses cachent leur passion, c'est ce que je trouve dommage dans cette société. Se cacher pour vivre leur passion, et qui peut même être un moyen de pression sur eux, comme on peut le voir au cours de ce tome.
    Ce qui est assez agréable avec ce nouveau titre, ce sont les personnages qui sont adultes. On les suit dans leur travail, et dans leurs passions, et cela donne un côté plus mature à ce manga. Et qui est mis en avant par leurs réactions plus matures aussi, ils communiquent plus facilement entre eux et se disent les choses.

    Un autre point positif à ce titre, c'est qu'il aborde pas mal de thèmes, et beaucoup d'idées, mais malheureusement le manga est en 2 tomes, donc les idées sont assez mal exploitées, manque de développement ou ça va beaucoup trop vite.
    La mangaka ici nous parle des relations toxiques, des désaccords dans un couple ou le manque de communication qui mène aussi à de l'incompréhension, ou de la mauvaise interprétation de certaines situations, ce qui peut briser un couple.
    Mais elle ne s'arrête pas là, elle nous montre que Ritsu est une jeune femme avec un bon bagage scolaire et professionnelle, mais qu'elle devrait penser au mariage ou au moins se mettre avec quelqu'un, alors qu'elle veut simplement vivre sa vie, sa passion.
    Et quand y en a plus, y en a encore, elle aborde rapidement le transgenre, du moins les personnes qui jouent de leur apparence, et qui ont peur de se faire juger... Ou toujours sur l'apparence, s'accepter tel que l'on est avec nos qualités et nos défauts...

    Comme je le disais, énormément de bonnes idées, et de bonnes thématique abordées dans ce premier tome mais ça va trop vite, et ça manque vraiment de profondeur... Les personnages comblent ce manque, ils sont très agréables à suivre et touchants, on découvre un peu de leur passé surtout pour Kazami que j'ai trouvé très touchant.
    Je suis vraiment curieuse de lire la suite et fin de ce shojo qui ne paye pas de mine avec sa couverture aux couleurs magical girl mais qui reste assez profond !

    7

    Sachiko-chi - 12 octobre 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Secret innocent world T.1 ?
Ecrire une critique