• Critique Les Enfants du Temps T.1 par

    Sorti en janvier 2020 en France, le film « Les enfants du temps – Wheatering With You » (Tenki no ko) était très attendu des fans du réalisateur de « Your name », soit, Makoto Shinkai. Du coup, sa sortie manga par les Éditions Pika va l'être tout autant, histoire de se replonger dans ce merveilleux film.

    Au moins, on a de quoi se réconforter suite à l'annulation exceptionnelle de la Japan Expo de cette année pour cause de Covid. Car, Hina est capable ni plus, ni moins de faire apparaître le soleil dans un ciel pourtant très pluvieux. Saura-t-elle faire pareil pour vos cœurs meurtris ? On sent évidemment pointer le bout de son nez la fable écologique, mais ici rien de moralisateur, car c'est avant tout un récit d'amitié et de vie quotidienne.

    Lorsque l'on regarde rien que les premières pages couleurs sur Hodoka et Hina, nous savons que le tout sera également emprunté de poésie. D'ailleurs, ne présentons pas rapidement le grand Salinger et son attrape-rêve ? Ensuite, le premier chapitre donne d'ailleurs une forme animale à l'eau qui n'est pas sans rappeler la mythologie japonaise. Pourtant le récit se déroulera dans la ville cosmopolite de Tokyo, ambiance fidèle à cette schizophrénie de ce peuple coincé entre la mémoire des coutumes et une technologie plutôt moderne... la thématique chère à Makoto Shinkai.

    Sinon, dans cette aventure, il est agréable que tout ne soit pas dévoilé dès le début, comme la raison de la fugue du personnage principal de son île, pourtant paradisiaque, ou le secret des pouvoirs de la « fille-soleil », ou encore, le passé de ce personnage attachant et rassurant qu'est Kei.

    Les dessins de Wataru Kubota ne trahiront jamais le film d'animation. On admire ses pleines pages, ses personnages fidèlement représentés, ou encore les différentes expressions. La banderole sur le livre stipulant que le réalisateur considérait qu'il avait de la chance de l'avoir n'été pas exagéré !

    Le second tome ne sortira qu'en octobre ! Donc patientons encore un peu sous le soleil radieux de l'été tout en ayant une pensée pour la jeune Hina. Mais attention, les aventures des enfants du temps peuvent vous donner envie d'explorer toutes les œuvres de Makoto Shinkai tant il arrive à parler à toute une génération... un peu comme Salinger, au final.

    8

    Auray - 30 juillet 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Les Enfants du Temps T.1 ?
Ecrire une critique