• Critique Vampire Dormitory T.3 par

    Toujours avec la même facilité narrative, Ema Toyama déballe son histoire d'amour travestie à la sauve vampire. C'est léger et affriolant comme elle sait le faire et ça se lit sans déplaisir.

    Dans ce nouveau tome, l'autrice fait avancer d'une nouvelle case les sentiments des personnages. Après la case rencontre dans le tome 1, la case hésitation / premiers émois dans le tome 2, place à la case réalisation dans ce tome 3. Cela donne lieu à nouveau à des scènes toutes mignonnes où le coeur de nos héros, et sûrement celui des jeunes lecteurs, bat la chamade. On assiste ainsi à une héroïne qui se sent pris en étau mais surtout à un héros vampire dont la jalousie parle avant qu'il ne réalise quoi que ce soit. Très classique mais l'habillage proposé par l'autrice est plutôt alléchant. C'est mignon et un peu piquant à la fois, mais tout de même moins dérangeant que lors de certaines scènes de ses séries précédentes. Je trouve la morale moins ambigüe.

    J'ai bien aimé le jeu qui se fait autour du travestissement de l'héroïne dans ce tome. On a aussi deux héros qui gravitent de plus en plus fortement autour d'elle et ceux-ci, grâce à son identité masculine, s'interrogent de plus en plus fortement sur la nature de leurs sentiments. Est-ce que cela serait si grave d'aimer un garçon ou peu importe du moment qu'on est amoureux de quelqu'un ? J'aime les réponses apportées par l'autrice.

    S'y greffent enfin quelques informations supplémentaires sur l'univers, le rôle et le statut de Luka pour enfin enrichir un peu le récit et peut-être sortir un jour du côté uniquement lycéen du récit. Ça fait du bien. 

    6

    Tampopo24 - 21 novembre 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Vampire Dormitory T.3 ?
Ecrire une critique