• Critique Kaine T.1 par

    Un nouveau manga de Kaori Yuki est toujours attendu avec une certaine impatience. Mais ces derniers temps, les One Shot de la mangaka publiés par Tonkam déçoivent. Si le Parfum laisse un petit goût d'inachevé, Vampire Host laisse le lecteur perplexe. Mais sur ce dernier, la faute revient principalement à Tonkam qui n'a pas publié le dernier chapitre. C'est donc avec une grande suspicion que l'on commence ce "nouveau" one shot plutôt présenté comme un recueil des anciennes œuvres de Kaori Yuki. Mais au fil de la lecture, on se rend compte que ce thriller répond à nos attentes. Là où Vampire Host, pourtant prometteur, déçoit, Kaïne excelle. Le manga, de la même époque que Angel Sanctuary, nous replonge dans l'ambiance si particulière et si enivrante du plus grand succès de la mangaka. Le scénario parfaitement réalisé fait un duo en or avec le graphisme si personnel de Kaori Yuki. On pourra néanmoins reprocher le manque de profondeur de certains personnages et l'impression trop sombre. Mais les défauts sont facilement éclipsés par la fin sublime digne de l'auteur. Une question se pose alors: Kaori Yuki, finalement, c'était mieux avant? Eh bien non, il suffit de voir l'excellent Ludwig Revolution et Fairy Cube. Kaori Yuki c'était bien avant mais c'est aussi bien aujourd'hui. L'épisode Vampire Host n'est donc pas condamnable totalement. Concernant les trois autres histoires, il est amusant de voir les toutes premières œuvres de l'auteur et de noter l'évolution conséquente de son trait. On est prévenu d'avance et donc on ne s'attend pas à quelque chose de très grand. Mais on passe un bon moment en lisant ces trois petites nouvelles rehaussées par les explications de la mangaka, pleines d'humour. En reposant le livre, il ne fait aucun doute que Kaïne se classe comme l'un des meilleurs ouvrages de Kaori Yuki.

    9

    Miawka - 05 décembre 2008

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Kaine T.1 ?
Ecrire une critique