• Critique Moyasimon T.1 par

    Bien des années avant la création de Silver Spoon, il y avait Moyasimon, qui lui aussi mettait en scène l'univers agricole de façon humoristique et avec beaucoup d'originalité.

    Moyasimon est un seinen dans le protagoniste principal, Tadayasu Sawaki, possède un pouvoir bien particulier : il est capable de voir les microbes ! L'histoire commence quand Tadayasu et son ami d'enfance, fils d'une brasserie de sake, débarquent à Tôkyô pour y entamer leurs études à l'université agricole. Bien qu'ils se trouvent dans la capitale, le cadre restitue une campagne parfaitement préservée ou la nature et les animaux ont le beau rôle... et bien sûr, les microbes aussi.

    Ce premier tome pose le cadre en nous montrant l'arrivée des deux héros dans leur nouvelle vie et les rencontres progressives qui vont forger le petit groupe de personnages que nous suivront dorénavant au cours de leur vie quotidienne.

    Le point fort de ce manga est sans conteste son mélange équilibré entre vie quotidienne, humour et personnages à la personnalité bien trempée. Drôle et cocasse page après page, Moyasimon sait cependant éviter habilement de trop en faire. Bien que l'on rie régulièrement au fil des pages, la fluidité de la lecture reste préservée et on retient avant tout le charme et la légèreté de ce manga extrêmement original.

    Relevons également que Moyasimon parvient avec beaucoup de talent à mettre en scène l'univers agricole en évitant les sujets à polémique. Silver Spoon, par exemple, est un manga bourré de qualités mais qui est régulièrement gâché par la mise en scène illustrant sans honte l'inconscience et le grave retard du Japon en matière de protection animale, par exemple dans le passage assez écoeurant où le héros se montre « admiratif » face à l' « efficacité » des élevages de poules en batterie... Il n'y a rien de tel dans Moyasimon et c'est tant mieux, car grâce à cela, ce manga se montre agréable de bout en bout. Il n'y a aucun passage provoquant des grincements de dents. La neutralité et l'absence de prise de position permet à ce manga de conserver en permanence sa légèreté, rendant la lecture agréable et distrayante à chaque page.

    Mais ce qui fait la particularité de Moyasimon, ce n'est pas seulememt l'univers agricole, et c'est évidemment avant tout : les microbes ! Ceux-ci sont représentés sous une forme mignonne qui les rend presque attachants. Cela crée une sorte de décalage qui fait qu'on ne sait pas trop sur quel pied danser quand on les voit : d'une part ils sont sympathiques et drôles, d'autres part si certains sont gentils, d'autres le sont moins et surtout, leur omniprésence nous rappelle dans quel monde nous vivons ! Et ce n'est pas forcément son côté le plus ragoûtant qui nous est rappelé... Ce décalage rend l'atmosphère de cette série très particulière. Le traitement humoristique nous fait voir le bon côté des choses et parvient à nous faire rire des malheurs des protagonistes !

    De plus, l'auteur profite de la présence de ses microbes, quasiment en tant que personnages à part entière, pour nous enseigner deux-trois trucs au passage, comme les étapes de la fabrication d'un sake, ou quel est le rôle et les conditions de préférences de certains microbes pour se développer, qu'ils soient bons ou mauvais. Mention spéciale aux petits textes, consacrés soit aux personnages, soit aux microbes, qui sont glissés dans des marges ici ou là et aèrent l'atmosphère de façon amusante, un procédé que l'on retrouve d'ailleurs aussi dans Jésus et Bouddha notamment.

    Une petite note au sujet du graphisme. S'agissant d'un seinen, il est bien sûr plutôt réaliste et détaillé mais pas de façon trop poussée, en gardant quelques simplifications stylistiques au niveau des visages entre autres (c'est aussi ce qui renforce l'humour), tandis que les chevelures, costumes et décors sont dessinés avec beaucoup de détails et de soin. Mais surtout, au premier feuilletage, le trait peut paraître assez « brut » et épais, voire figé. C'est une fausse impression ! En effet, le trait possède, avec une certaine simplicité, énormément d'expressivité. Il sait soutenir l'humour juste là où il faut, en donnant aux protagonistes les expressions appropriées, et également (et surtout) en insérant l'humour dans les arrière-plans ou de façon discrète.

    Ainsi, sous des airs narratifs simples, Moyasimon se montre en réalité non seulement très original et drôle, mais aussi soigné sur tous les plans. C'est manga mature qui donne la priorité à la vie quotidienne, à l'humour et à son sujet atypique, le tout sans jugement de valeurs. Bref, une grande réussite qui mérite d'être découverte par le plus grand nombre. Cela faisait très longtemps que cette série était attendue en France, et maintenant qu'un éditeur lui a enfin ouvert ses portes, il est temps de faire honneur à cette petite perle méconnue qui n'attend qu'une chose : le succès qu'elle mérite !

    8

    Sherryn - 23 octobre 2014

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Moyasimon T.1 ?
Ecrire une critique