• Critique Black Shadow T.5 par

    Après un tome 4 qui m'avait agréablement surprise par le développement de son univers en introduisant la question de la ségrégation raciale, je suis un peu plus circonspecte sur cette suite qui est quasiment exclusivement consacrée à un enchaînement de combats...

    Je sais que nous sommes dans un shonen et que c'est l'essence même du genre, mais j'ai vraiment eu le sentiment d'un passage obligé ici et d'un oubli, un peu, de ce qui avait été mis en place précédemment, juste pour étaler la puissance des uns et des autres. J'aurais préféré qu'on étale leurs oppositions et la racine de ceux-ci, mais ici quand c'est le cas, on tourne en rond avec sans cesse les mêmes idées, dommage.

    Alors les combats ne sont pas désagréables à regarder. Ils sont bien orchestrés. Ils ne trainent pas en longueur. Ils enchaînent les rebondissements plus ou moins prévisibles mettant en scène l'ensemble des personnages adultes et enfants croisés jusqu'à présent. C'est vraiment dynamique. Cela manque juste de profondeur. La preuve manifeste de cela est le personnage du prince, qu'il va rapidement falloir faire évoluer parce qu'il est très basique pour le moment. Son discours sur sa haine des Sans-baguettes tourne en rond et est fort léger en soi... Je n'aime vraiment pas le personnage.

    En revanche, ce que j'ai trouvé intéressant, c'est le fait de montrer les limites de nos chers enfants sorciers qui se croient un peu trop tout puissants. C'est bien de les remettre à leur place d'enfants par l'entrée en scène des Paladins, qui eux sont d'un tout autre niveau. Cependant après un tome passé à suivre les combats un peu fades, quand même avouons-le, des enfants, il est temps de passer aux choses sérieuses et c'est malheureusement là que tout s'arrête...

    6

    Tampopo24 - 21 novembre 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Black Shadow T.5 ?
Ecrire une critique