SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p,ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche WHERE p.id=a.element_id AND a.id='132528'
  • Critique Pendulum - Jujin Omegaverse T.1 par

    Personnellement, je n'ai lu que très peu de licences autour de l'omegaverse. Mise à part Taidaima Okaeri dont je vous conseille vivement la lecture tant la série s'est révélée incroyablement émouvante et subtile nous interpellant réellement sur les thématiques de l'omegaverse mais aussi celle d'une famille obligé de vivre dans un monde étouffant composé de castes. Malheureuseument, Pendulum s'ajoute à la liste des mauvaises surprises, l'idée de base est pourtant sympathique puisqu'on sent la volonté chez l'auteur d'apporter sa petite touche personnelle en alliant particularité de l'univers omegaverse et fantasmes autour de l'accouplement d'un humain avec un garou; un peu comme dans Red Hood ou encore le josei Midnight wolf mais de façon plus suggestive. Un délire auquel je n'adhère pas forcément même si je ne suis pas totalement fermée non plus.

    En débutant la lecture, on se dit pourquoi pas après tout tant que le récit est plaisant il n'y a pas de mauvaises idées en soi. Et c'est justement à ce niveau là que le bas blesse, l'auteur fait vraiment le minimum syndical côté histoire.

    Cette dernière brode rapidement une histoire un brin émouvante  autour de son personnage principal puis on passe la majeur partie du tome à s'ennuyer avec un développement des personnages quasi inexistant, un éveil des sentiments très vite zappé et un happy end des plus basiques.C'est tellement vide que le couple secondaire arrive facilement à voler la vedette au principal, ce dernier nous raconte déjà un peu plus alors qu'il occupe peu de place dans le récit.Il s'agit là d'une première oeuvre et cela se ressent énormément. Cela dit, l'auteur ne peut que s'améliorer et je reste plutôt curieuse de lire le spin off consacré justement au fameux couple secondaire en espérant que les idées soient réellement exploitées cette fois ci. 

    Concernant les particularités de l'omegaverse, l'auteur ne fait qu'énoncer rapidement ce qu'on connait déjà sans réellement exploiter quoi que ce soit mise à part les fameuses chaleurs. Pour ceux qui connaissent les principes, c'est une simple redite et pour ceux qui n'y connaissent rien ce ne sera pas particulièrement parlant. C'est d'autant plus dommage puisque l'auteur a eu la bonne idée de fusionner les particularités de son univers les bestia avec ceux de l'omegaverse ce qui aurait pu donner naissance à un récit original pour le genre mais l'histoire est tellement sous exploitée qu'il n'en est rien. 

    Un petit mot sur les graphismes, c'est ni mauvais ni transcendant. On reste sur des dessins soignés qui font le job et on apprécie le chara design des bestia. Le tout nous apparait un peu vide à l'image du scénario, il n'y a pas beaucoup de variance au niveau des décors et la palette d'expression reste assez simpliste. 

    5

    snoopy - 02 novembre 2019

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Pendulum - Jujin Omegaverse T.1 ?
Ecrire une critique