SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p,ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche WHERE p.id=a.element_id AND a.id='132542'
  • Critique MADK T.1 par

    On l'a attendu longtemps mais la Dark Fantasy version boy's love commence à s'installer doucement dans nos contrées. Et là pour le coup Taifu a eu un sacré pif et nous propose une plongée dans l'univers noir, malsain et terriblement envoûtant de Madk. Installez-vous et préparez-vous à vous immerger dans les méandres de l'esprit d'un humain dérangé mais aussi de celui de démons. Après lecture du premier volume, la série de Ryo Suzuki n'est certes pas à mettre entre toutes les mains mais elle est un vrai petit bijou d'originalité pour les férus de récit sombre tel que moi. D'ailleurs ce nom ne vous dit probablement rien mais en réalité il s'agit de la talentueuse Ryo Sumiyoshi à l'origine du sublime Centaures chez glénat. Bref, le niveau est très élevé. Un de mes coups de cœur de l'année 2019, what else?

    La déviance humaine est un sujet passionnant mais délicat et hautement complexe. L'auteur ne va à aucun moment nous ménager et débute avec une entrée en matière follement dérangeante même pour les habitués de récits noirs. On découvre notre héros, Makoto, au moment où il atteint l'apogée de ses désirs les plus vils. En effet, sa rencontre avec "J", un démon de haut rang qu'il a invoqué alors désespéré, va lui permettre de laisser libre cours à ce qu'il souhaitait si ardemment tout en le fuyant de toutes ses forces. L'aspect psychologique est très intéressant ici, on sent bien que Makoto souffre de ses pulsions macabres et qu'il est déchiré entre l'envie d'y céder et sa volonté de ne pas vouloir faire de mal. "J" va venir alimenter et pousser la déviance de Makoto à son paroxysme afin d'honorer son contrat.

    Après ces quelques pages assez corsées, le récit va prendre un tournant auquel on ne s'attend pas et qui va peu à peu se dévoiler son ingéniosité. Et là, l'auteur réalise un sacré tour de force, ses idées pour développer son scénario sont tout bonnement excellentes surtout lorsqu'au fil des pages on finit par cerner réellement l'objectif de "J"  et ce qu'il attend de Makoto. Ryo Suzuri donne d'ailleurs un petit avant goût de ce que nous réserve le récit, on est impatient au plus haut point de découvrir la façon dont Makoto va devenir ce qui nous a été annoncé. Excitant!

    Vous spoiler serait la dernière chose que je souhaite faire avec un titre aussi excellent. Disons que c'est un nouvel univers que notre héros va devoir fouler à contre cœur. C'est à ce moment là que tout va se compliquer pour Makoto puisque non seulement il atterrit dans un monde qui n'est pas le sien mais en plus ce dernier est aussi hostile que fou et terrifiant. Survivre ne sera donc pas une mince affaire et heureusement que Makoto est déviant sinon il aurait déjà sombré dans la folie. Malgré tout, ce que va vivre Makoto est très lourd et on se demande franchement comment il tient le coup. D'autant plus qu'il doit éviter à n'importe quel prix de décevoir "J" auquel cas ce dernier lui fera vivre de vraies horreurs. La tension grimpe petit à petit, on ne peux s'empêcher d'être véritablement inquiet pour notre héros qui même s'il est déviant reste quelque part attachant. 

    Heureusement, ce dernier va réussir à nous bluffer plus d'une fois et le fait qu'il parviennne à cerner comment fonctionne ce monde et surtout comment obtenir du pouvoir sur lui en dit long sur les très bons moments qui nous attendent par la suite. Le personnage de Makoto est donc  follement excitant à suivre et il est loin d'être le seul.

    L'oeuvre brille aussi grâce à sa galerie de personnages, "J" se veut aussi imprévisible qu'impitoyable et passionnant à découvrir. On est curieux de connaître toute son histoire et surtout pourquoi ce qu'il désire de Makoto lui tient tant à coeur. Il est aussi bien capable d'une infinie tendresse envers Makoto que d'une brutalité sans nom et quelque part il a dupé Makoto en l'obligeant à satisfaire ses désirs. La relation entre ses deux personnages se veut aussi folle qu'unique, Makoto n'hésite pas à se rebeller et c'est ce qui plait à "J". On fera également la connaissance de deux autres personnages qui chacun à leur manière vont nous interpeller, "D" de par ses fonctions mais aussi ses liens avec "J" et "F" de par sa rencontre et sa relation avec Makoto.

    L'évolution en fin de tome donne carrément l'eau à la bouche, il n'y a plus qu'à espérer que la suite ne tardera pas trop à pointer le bout de son nez! Fascinant !

    Enfin, il suffit de jeter un œil à sa sublime couverture pour deviner que le titre est pourvu de graphismes d'une grande qualité visuelle. Ryo Suzuri démontre une belle inventivité dans la création de ses chara-design mais aussi dans la mise en scène qui permet au récit de s'illustrer parfaitement et d'obtenir un réel impact sur le lecteur. En résulte une ambiance totalement unique en son genre renforcée par des contrastes de noir, de gris et de blanc utilisé de façon ingénieuse. Tout comme pour Centaures, c'est un double coup de cœur à la fois scénaristique et graphique! L'édition est quant à elle de très bonne facture, la postface riche en anecdotes est très agréable à découvrir. 

    9

    snoopy - 04 novembre 2019

    1 membre aime | Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu MADK T.1 ?
Ecrire une critique