• Critique Sho-U Tajima - Gorilla Kick par

    Bien,
    c'est assez difficile de critiquer un art book et surtout que cela présente peu d'interêt pour celui ci vu l'auteur (assez bien connu pour son style) et aussi la difficulté que vous allez avoir pour vous le procurer (certe c'est le cas pour la plupart des art book qui sortent de naruto et compagnie).

    Alors tout d'abord l'aspect général, l'art book est en fait un petit cahier (A5 je crois) spirale de roughs avec des couvertures en plastique dur. Le tout est protégé par un foureaux en plastique.

    Ensuite, l'interieur se divise en plusieurs parties pour les quelques oeuvres majeures de son parcours a savoir Madara, Kyo Kara Maru et surtout MPD Psycho. Enfin une derniere partie est consacré à des oeuvres indépendantes ou l'on retrouve par exemple une illustration de Cowboy Bebop ou bien Ressident evil (2).

    Au niveau graphisme on retrouve donc des roughs (des illustrations préliminaire au crayon à papier si j'ai bien compris), donc des illustrations plus ou moins avancées. On reconnait alors son indéniable talent même si on(je) aurait aprécié des dessins plus finalisés.

    Pour ma part j'ai découvert le travail de Sho-U Tajima avec MPD psycho et j'adore son style noir et blanc sans trames, la précision et le soin apporté aux formes en général. Donc mon incursion dans ses roughs est un peu brutale et légèrement différent ce que j'attendais, peut être un poil trop fouillis.

    Néanmoins, même si les desssins sont innachevés, ils sont tout de même d'une qualité rarement égalée. Et les thèmes abordés dans les dessins sont bien fidèles à son oeuvre générale (un peu glauque, trop de jeunes filles et parfois trop sanglant, bref j'adore) donc une oeuvre à déconseiller aux plus jeunes ou aux âmes sensibles.

    Au final cela reste parmi mes artbook préféré autant au point de vue de sa qualité mais aussi par sa rareté (et des circonstances qui m'ont mis sur son chemin). Et je me rend compte que ca n'as rien à faire ici mais je vais le laisser quand même.

    En conclusion:
    + Le Cahier
    + Les Dessins
    + Introuvable
    - Un univers qui va diviser
    - On (j') aurait apprécié des dessins plus finis
    - Introuvable

    PS: A noter qu'il a fait d'autres artbooks en couleurs(plutôt pastel): "Galerian a Head", "Baby Stardust" , "Girls on light velocity" (encore dispo en france dans les bonnes boutiques) et il apparait très bièvement sur les "Robot" vol. 1 et 2 et je doit dire que je prefère de loin le noir et blanc à la couleur.

    8

    numero47 - 25 mai 1970

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Sho-U Tajima - Gorilla Kick ?
Ecrire une critique
Ce qu'en pense le staff MS
La série dans sa globalité
JoeHarperJoeHarper le 01/01/197010/10