• Critique Valkyrie apocalypse T.5 par

    Valkyrie Apocalypse continue à être un très bon divertissement, original, jouissif et complètement libératoire, ce cinquième tome en est encore un bel exemple.

    L'auteur nous propose dans un premier temps la suite du match entre Poséidon et Kojiro Sasaki, deux être antinomiques qui nous livrèrent un superbe combat allant jusqu'au bout de leurs forces. J'ai beaucoup apprécié leur passe d'armes. Poséidon est détestable, je pense que c'est le pire dieu croisé jusqu'à présent dans l'arène tant il est froid, calculateur et cruelle. Du coup, il met parfaitement bien en lumière la bonté et l'amour des autres que porte Kojiro. Je ne suis pas surprise de ce choix fait par les auteurs de mettre en avant un héros japonais, guerrier de surcroit qui porte en lui toute la science de combat de ses prédécesseurs et contemporains. C'est même assez logique. Mais la mise en scène de sa puissance guerrière est magnifique, on ressent à merveille toute la vivacité et la richesse de sa technique et le coup de crayon de l'auteur nous fait vibrer jusqu'aux derniers instants.

    Après ce match fort en émotion, les mangakas calment un peu le jeu, le temps d'un intermède où l'on voit les différents camps se préparer au prochain combat annoncé en couverture. Celui-ci sera une revanche importante pour l'un des deux camps, du coup le choix des adversaires l'est également, et là il va falloir faire preuve de stratégie. J'ai été surprise par les choix de chacun. Je ne pensais pas voir Hercules/Héraclès se battre pour le camp des Dieux, tout comme je ne pensais pas que Jack l'éventreur serait le poulain choisi pour défendre les hommes. C'est assez inattendu, mais j'aime la logique que cela sous-tend. Puisque les Dieux ont choisi un demi-dieu populaire auprès des hommes, adapte de la justice, qui remet en cause les raisons de ce tournoi et qui pourrait être un allié pour les humains, impossible de mettre face à lui également un héros chez les humains, il faut que ce soit un monstre qu'il abatte et Jack était tout trouvé pour ça.

    Maintenant place à ce nouveau duel où les auteurs démontrent encore une fois leur originalité avec un cadre et des techniques de combats qui rompent clairement avec les précédentes. Nos combattants se retrouvent dans les rues et ruelles du Londres du XIXe, à se battre l'un à coup de massue, l'autre à coup de lames. Avec leurs personnalités encore une fois diamétralement opposées, le combat nous réserve de belles surprises et l'une d'elle intervient d'ailleurs dès la fin de ce tome. J'ai hâte de voir la suite de leur affrontement mais également les implications de faire combattre Héraclès pour les Dieux.

    7

    Tampopo24 - 23 juillet 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Valkyrie apocalypse T.5 ?
Ecrire une critique