• Critique Freya T.4 par

    Avec ce quatrième tome, qui sort dix mois après le précédent... l'autrice ne nous trahit pas et continue à fournir une oeuvre qualité, classique certes mais très bien écrite et qui coche toutes les cases d'un très bon shojo d'aventure !

    Je me suis donc à nouveau régalée des aventures de notre héroïne travestie en prince. L'histoire avance d'un bon pas. Le rythme est vraiment entraînant et en même temps, on n'a pas l'impression qu'il survolte ce qu'elle veut raconter, alors que ça pourrait être le cas. Non, Keiko Ishihara a vraiment trouvé le bon équilibre pour proposer une histoire dynamique et approfondie juste ce qu'il faut.

    L'histoire se découpe en deux partie ici. Dans la première, Freya doit affronter Sigurd mais elle reçoit l'aide inattendue du peuple des forêts, ce qui offre un second souffle à cette bataille qui suit un long siège. Court mais intense et très bien mis en scène pour montrer la brutalité de la guerre, son absurdité et l'importance de figure porte étendard comme peut l'être le Prince. Freya est vraiment lumineuse dans ce rôle et elle emporte tous les suffrages.

    J'ai beaucoup aimé continuer à la voir devenir de plus en plus forte ici. Elle noue de belles relations avec Julius et Alexis, comme prévu, mais également avec les soldats et le peuple, parce qu'elle est toujours positive, fonceuse et pleine d'abnégation. Elle rayonne dans l'adversité.

    Adversité à laquelle elle va vite être confrontée en rentrant chez elle. Forte pourtant de cette victoire, les oppositions persistent mais elle va les affronter frontalement avec une réussite certaine. C'est un peu facile, une fois de plus, mais la solution apportée me plaît assez et ouvre l'histoire sur une nouvelle intrigue qui promet de l'aventure et des rencontres. Les confrontations politiques de Freya sont intéressantes même si un peu légères et pas mal d'indices sur ses origines sont glissées. On découvre également, enfin, le Roi et s'il fait de la peine, il offre aussi un joli moment plein de gaieté qui fait du bien vu les circonstances. C'est un personnage qui m'a touchée et j'ai aimé que l'autrice traduise ainsi sa maladie, ce n'est pas mélodramatique ni trash, c'est émouvant.

    Les dessins sont également toujours aussi plaisant dans leur classicisme. L'autrice en plus a créé de jolies ambiances autour des différents duos, que ce soit les rapprochements touchants de Julius envers Freya qu'il considère différemment maintenant, ceux d'Alexis qui ose faire le premier pas et se dévoiler, ou Freya envers "son père" qu'elle affronte et console à la fois. Ça m'a mis plein d'étoiles dans les yeux. J'ai adoré.

    7

    Tampopo24 - 19 novembre 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Freya T.4 ?
Ecrire une critique