• Critique Cher mal d'amour T.1 par

    Parmi les nouveautés du mois de mars, Cher mal d'amour de Kureno Mataaki est l'une des nouveautés qui me donnait franchement envie à la base avec un synopsis qui annonçait de l'émotion, des remise en question et une intrigue amoureuse complexe. Jeune mangaka ayant débuté en 2015 sa carrière, elle compte à son actif quatre one-shot et c'est à travers son petit dernier que les éditions IDP nous invitent à découvrir son travail. Selon l'éditeur, nous suivrons les péripéties amoureuses entre mélancolie et moments charnels de deux jeunes gens qui trouveront un moyen d'aller de l'avant. Dans un sens, j'ai trouvé ma lecture plaisante mais je continue de penser que les idées de l'auteur auraient pu être mieux exploitées et donner naissance à une histoire bien plus profonde.

    Comme je le disais, les idées derrière le récit sont plutôt bonnes et laissaient à penser que nous serions en présence d'un récit fort et complexe. Cela aurait été le cas si l'auteur avait été jusqu'au bout de ces dernières, on passe malgré tout un bon moment en compagnie des personnages et on reste globalement séduit par les questions qu'elle a soulevé durant son intrigue amoureuse.

    En effet, les deux principaux personnages sont assez plaisants à découvrir avec d'un côté Ashida, beau, grand et à l'aise avec sa nature, qui collectionne les déceptions amoureuse ne réussissant jamais à rester très longtemps avec une personne et d'un autre Shôma, un personnage assez simpliste et attendrissant qui n'a jamais encore connu l'amour. Au début des retrouvailles, Shôma ressentira un certain malaise vi à vis d'Ashida puisqu'il sait que ce dernier fut l'objet de brimades mais très vite leur relation prendra une toute autre tournure. Un peu brusque mais qui trouvera une explication en fin de tome.

    Si on comprend où l'auteur veut nous emmener avec le personnage d'Ashida, on aurait aimé qu'elle approfondisse beaucoup plus ce dernier. On sait qu'il a subit des brimades mais les flash back se révèlent très succincts et on découvre au fil des pages ce qu'il est devenu aujourd'hui, il nous manque quelques scènes qui nous auraient permis d'en savoir plus sur lui notamment celles de transition entre le Ashida d'hier et celui de maintenant. Ce qui aurait permis à mon sens de donner plus de profondeur à ses actes et ses réactions, le rendu est donc un peu maladroit et il faudra attendre vers la fin pour qu'on comprenne ce que le jeune homme ressent réellement et d'où vient cette tristesse en lui mais aussi à quoi il joue avec Shôma. D'ailleurs heureusement que l'auteur dévoile ses cartes à la fin sinon on serait resté avec nos interrogations et notre frustration de ne pas avoir réussi à cerner le personnage d'Ashida. Par contre, celui de Shôma est beaucoup plus facile à comprendre puisque Ashida est le premier à lui faire découvrir le plaisir charnel. Il est totalement déboussolé et se laisse peu à peu envahir par ses nouveaux désirs, il passe par les stades et questionnements habituels. C'est d'ailleurs ce qui rythme une grande partie du tome.

    Ainsi c'est vraiment à la toute fin que nous séduira le plus le titre, l'auteur y évoque des sentiments intéressants comme la culpabilité que ressent Ashida d'avoir emmené Shôma dans son monde, d'avoir profité de lui et ceci sans garantie de pouvoir lui offrir ce que ce dernier désire pour l'avenir ou encore la volonté de Shôma de jeter dans une bataille qu'il sait éprouvante et peut être perdue d'avance. La fin est donc riche en émotion et c'est là qu'on comprend que le titre avait beaucoup plus de potentiel. C'est un peu dommage mais la lecture reste agréable. Le petit bonus est plutôt sympa et permet à l'histoire de se conclure sur une note d'espoir.

    Un petit mot sur les graphismes, le trait de l'artiste est agréable, soignée et maîtrisée. Le chara-design est plutôt sympa, les décors sont assez minimalistes et la mise en scène tout à fait correcte. On apprécie la palette d'expressions, dessiner un personnage avec une expression éteinte est plutôt difficile et la mangaka s'en sort plutôt bien au niveau des changements qui naissent sur le visage d'Ashida. Pas de faux pas à ce niveau là donc!

    7

    snoopy - 31 mai 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Cher mal d'amour T.1 ?
Ecrire une critique