• Critique My Rumspringa par

    En ce début d'année, les éditions boy's love ont décidé de nous gâter avec une salve de titres particulièrement sympathiques à dévorer. En effet, seul Mon voisin le fudanshi et Love is all furent une déception, les autres valaient clairement le petit coup d'œil et certains ont même réussi à décrocher un petit coup de cœur. Aux côtés du très plaisant My pretty policeman et de l'excellente suite de Gift, My rumspringa s'est révélé être également une excellente lecture! Si le sujet vous parle, foncez!

    Dans sa postface, l'auteur nous confie avoir voulu créer une œuvre comme ces films que personne ne va voir. Et bien c'est totalement loupé ! En effet, My rumspringa possède tout ce qu'il faut pour captiver et plaire à un large public ne fut-ce qu'à travers la thématique amish suffisamment bien développée pour permettre à l'œuvre de se teinter d'une ambiance particulière et de nous faire réfléchir sur le sujet. Ajouté à ceci des personnages joliment croqués et attendrissants ainsi que quelques moments fort en émotion, vous l’aurez compris l’œuvre dégage beaucoup de charme. La culture amish ne m'était pas inconnue mais pour ceux et celles qui n'y connaissent pas grand chose, l'auteur en a suffisamment dit pour qu'on parvienne à cerner ce que vivent les personnages de son récit. En choisissant d'aborder le rumspringa, l'auteur place tout de suite autour de ces deux principaux protagonistes des enjeux forts et intéressants. C’est donc à travers les yeux de Théo, un jeune amish, qu'on vivra l'expérience de ce fameux rituel. Au début de ce voyage, ce dernier va faire une très belle rencontre en la personne de Oz ; un jeune homme qui a fini par renoncer à ses rêves et a trouvé refuge dans un bar où il travaille en tant que serveur.

    Très vite, une relation d'amitié s'installe entre les deux jeunes gens, Oz va en quelque sorte prendre Théo sous son aile. J'ai adoré leur relation, cette envie d'Oz de vouloir faire découvrir de nouveaux horizons à Théo mais aussi les instants d'émerveillement de ce dernier. Si Théo possède un côté très naïf, il ne nous apparait pas pour autant insupportable et totalement niais. On l’apprécie d’ailleurs pour son côté enfantin qui lui confère une aura très attendrissante. De plus, il évoluera tout au long de ce tome et peu à peu nous dévoilera son véritable visage. Ainsi vers la fin, il se révélera être un véritable pilier pour Oz dans sa manière de le réconforter et d'être là pour lui. L'évolution de leur relation en plus d'être très plaisante se veut naturelle puisqu'elle se fait par la découverte du plaisir charnelle et la naissance de liens très forts au fil des pages.

    Outre cette très belle relation, l'auteur a amené beaucoup de nuances à ses personnages notamment concernant celui de Oz. Les flash-back sont d’ailleurs assez sombres par moment, le fait de les distiller petit à petit sert particulièrement bien l’histoire puisqu’on verra Oz retrouver peu à peu goût à la vie grâce à Théo. Un sentiment qui résonne fortement durant les dernières pages. A plusieurs reprises, l'auteur va venir nous sensibiliser sur les dangers du rumspringa et nous faire réfléchir sur la culture amish avec l’histoires des amis de Théo. En somme, c’est une belle histoire que je vous invite à découvrir au plus vite !

    Un petit mot sur les graphismes, la patte de l'artiste possède un certain charme et même de la personnalité. Grâce à une mise en scène efficace et fluide, l'immersion est au rendez-vous. La palette d'expression variant en fonction des personnages permet de vivre les scènes avec émotion et intensité. On parvient facilement à cerner la personnalité de chacun des personnages mais aussi les messages du récit. Les différentes ambiances que ce soit le monde de la nuit ou celui des amish sont suffisamment travaillées pour qu'on en ressentent les changements. Séduite!

    8

    snoopy - 16 mai 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu My Rumspringa ?
Ecrire une critique