• Critique Guess What! T.1 par

    Ki-Oon fait parti de ces rares éditeurs de manga en France qui aime donner sa chance aux auteurs de notre pays qui s'inspirent de l'esthétique et des codes des manga. Guess What est l'un de ces projets et comme je le dis à chaque fois, ce n'est donc pas un manga, mais un manfra : une bande-dessinée française reprenant les codes japonais mais sans les sublimer malheureusement...

    Les deux auteurs Ubik et Abendsen s'en donnent à coeur joie pour créer un univers futuriste bien triste et sombre où la misère et l'injustice règnent dans un climat délétère. Un mystérieux anti-héros apparaît et met à mal la police gouvernementale. Est-il là pour aider les plus faibles ? Poursuit-il son propre but ? Est-il vraiment un héros ? On peut se poser les mêmes questions avec les mystérieux Pumas qui jouent les Robin des bois modernes également. Il est donc temps pour le gouvernement de reprendre les choses en main. Ils envoient pour cela une jeune militaire formée sur les champs de bataille : Nika, mais rien ne se passe comme prévu et elle réalise l'injustice qui a lieu là où on l'envoie.

    L'univers de ces deux jeunes créateurs, bien que déjà vu, a réussi à bien m'accrocher. J'ai trouvé chouette de tomber sur un monde aussi sombre où on se questionne sans cesse sur le camp auquel appartiennent les personnages. Cependant ce décor est au final bien léger. On se retrouve très vite face à d'énormes ficelles déjà bien éculées avec une police et un gouvernement corrompus, un peuple dans la misère qui subit, quelques uns qui se révoltent en coulisses et mènent une sorte de guérilla. Il n'y a rien de neuf ici et je ressors donc assez dubitative de ma lecture.

    J'ai trouvé que l'histoire peinait à décoller. J'ai tiqué dès le début sur la pauvreté de bien des dialogues... J'ai détesté cet américanisme qui fait appeler les policiers "cops", je trouve ça ridicule. J'ai eu le sentiment que tout était assez prévisible, que les personnages n'étaient construits que sur des schémas ultra connus et donc que leurs actions n'avaient jamais rien de surprenant. Je me suis donc pas mal ennuyée lors de cette lecture malgré l'envie manifeste des auteurs de fournir de l'action à tout va et des rebondissements. En plus, les personnages sont encore trop peu développés. On voit à peine le héros/anti-héros qu'il y a en couverture. Nika est bien trop lisse. Les Pumas pourraient être prometteurs mais on ne les voit qu'à la fin... Ça fleure vraiment trop l'oeuvre de jeunesse encore inaboutie et ce n'est plus ce que je cherche à lire. Si encore il y avait eu une touche d'originalité, je ne dis pas mais là il n'y a rien que je n'ai déjà lu ou vu en mieux ailleurs. Ce n'est pas désagréable à lire mais je ne suis pas le public cible.

    Graphiquement parlant, ce n'est pas désagréable. J'ai bien aimé la colorisation de la couverture et des premières planches même si c'est fait à l'ordi, ça donne une touche futuriste sombre et mélancolique qui m'a plu. Par contre, dès qu'on passe aux pages en noir et blanc, ça se corse. Il n'y a pas de gros défauts d'exécution mais l'ensemble est maladroit. Là encore, on sent un trait qui se cherche et n'a pas la finesse de leurs collègues japonais. Certains diront peut-être que c'est la touche d'Ubik, moi je n'y ai pas été sensible. Son côté crayonné a souvent rendu les scènes plus difficiles à lire qu'en temps normal et l'action avait un côté un peu rigide à mon goût.

    5

    Tampopo24 - 06 février 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Guess What! T.1 ?
Ecrire une critique