• Critique My Pretty Policeman par

    Après avoir été charmée par My rumspringa, je ne m'attendais à avoir un nouveau petit coup de cœur de si tôt mais c'était sans compter sur les éditions IDP qui possèdent un bon flair pour nous dénicher quelques petites pépites de la sphère Boy's love. Niyama et son my pretty policeman s'impose dès les premières pages comme l'une d'entre elles, on est séduit par ce récit d'amour tendre et passionné d'un jeune policier et d'un gérant de boutique quarantenaire qui n'a pas encore trouvé chaussure à son pied. En trois mots, petit coup de cœur!

    Dés le début du récit, l'auteur parvient rapidement à titiller notre curiosité concernant ses personnages qu'elle rend d'emblée attachant. Ainsi en plus de découvrir leurs personnalités fort agréables et auxquels on accroche rapidement, on a envie d'en savoir davantage sur cet attachement que ressentent les personnages l'un pour l'autre et qui semble tirer sa source dans leurs passés communs. Une relation qui va très vite évoluer suite à une parole prononcée à la légère par Seiji, il n'en fallait pas plus à Shin pour sauter sur l'occasion de séduire celui pour qui il craque depuis si longtemps. Une idée qui peut paraitre un peu facile mais qui n'est en rien dérangeante puisque Seiji fait référence à des amis en couple. Si au début Seiji donne plus l'impression d'avoir suivi le mouvement, l'auteur saura faire habilement évoluer les sentiments de ce dernier et rendre cette relation réellement attendrissante. De plus, les nombreux flash back distillés tout au long du récit offre plus de profondeur et de background aux sentiments que ressentent les personnages. C'est clairement une des forces du récit et ce qui nous a permis d'en apprendre le plus sur ces derniers.

    Outre tout ceci, il y a beaucoup d'autres éléments forts appréciables ici à commencer par l'évolution de cette relation et des thématiques un peu différentes de ce qu'on a l'habitude de lire qui vont être abordées à travers celle-ci. En effet, il n'est pas monnaie courante de pouvoir lire un récit mettant en scène une intrigue amoureuse entre des personnages qui ont une importante différence d'âge. On ressent toute la passion de Shin qui a attendu longtemps avant de pouvoir laisser libre cours à ses sentiments pour Seiji mais aussi sa faible expérience en amour, ce qui ne sera pas toujours facile à gérer pour Seiji qui éprouvera bien des difficultés à composer avec la fougue de Shin. J'ai bien aimé la façon dont l'auteur s'y est prise pour mettre en scène les instants de gêne et ses petites difficultés à se laisser aller dans les bras de Shin. L'auteur a pris son temps pour laisser s'installer et faire évoluer cette relation, elle aurait pu aller encore plus loin mais elle a réussit à nous montrer de jolies choses tout au long de son récit. La présence féline en tant que rivale de Shin donne un petit côté à la fois drôle et doux au récit, on aime!

    Un petit mot sur les graphismes, j'aime beaucoup le travail de l'artiste. En effet, on sent qu'elle a pris plaisir à dessiner chacune de ses planches et le résultat est fort agréable. Le trait est maitrisé tout comme la mise en scène et la palette des expressions, le tout accompagne parfaitement l'émotion du moment et se révèle efficace dans sa manière de nous faire découvrir la personnalité des personnages. On ressent alors pleinement la chaleur, la passion et le profond attachement des personnages l'un pour l'autre. Mention plus pour le corps musclé de Shin qui est un vrai régal pour les yeux, on adore!

    8

    snoopy - 31 mars 2019

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu My Pretty Policeman ?
Ecrire une critique