• Critique Tokyo Revengers T.2 par

    Découverte lors du confinement grâce aux offres gratuites de Glénat, j'avais eu une belle surprise et un petit coup de coeur pour cette série de loubards. Pourtant, les furyo et moi, ça fait deux, je ne suis pas du tout sensible au genre, mais ici, le bel esprit mis en scène par l'auteur a fait mouche et ce deuxième tome me l'a plus que confirmé.

    La série prend vraiment son envol ici avec un auteur qui utilise à bon escient le talent particulier du héros et qui développe son scénario dans la bonne direction sans forcer mais en y mettant beaucoup de beaux sentiments, le tout en conservant la part sombre de l'histoire.

    Le héros a toujours pour but de sauver son ex-copine en retournant dans le passé et en empêchant une bande de jeunes voyous de prendre un tournant trop radical. Sauf que de nouvelles informations viennent se greffer sur ce qu'il sait déjà et l'histoire prend alors une nouvelle ampleur. Ce n'est pas une personne mais trois qu'il doit sauver désormais. Pour cela, rien n'est simple, il faut qu'il parvienne à empêcher une certaine rencontre mais également qu'il empêche une grosse bagarre.

    L'auteur continue de surfer à fond sur les codes du furyo mais en gardant que le meilleur : l'amitié qui unit les membres de la bande. J'ai adoré découvrir la bande de Mikey de l'intérieur. De 1/ ils sont super classe. De 2/ quelle belle amitié les unis. Mikey est certes un voyou mais un voyou avec des valeurs. Il suit son propre code moral ce qui lui va bien. Nous lecteurs, on assiste oui à des scènes surréalistes mais qui touchent vraiment. Quand on le voit décider à mener une guerre totale pour venger le pote d'un des membres de sa bande parce que lui et sa famille ont subi quelque chose d'horrible d'une bande rivale, on ne peut qu'être du côté de Mikey. C'est LA classe ! Donc du furyo comme ça, oui, j'en veux bien.

    Autre argument de poids pour cette série, c'est le très beau développement dans ce tome de la relation Mikey-Draken. Entre eux, c'est un peu à la vie à la mort, et ici le mangaka nous montre à quel point le second est essentiel pour l'équilibre du premier. J'en aurais presque chialé lors de la scène à l'hôpital.

    Du coup, le retournement de situation qui pousse le héros à s'introduire encore plus dans les rouages de la bande est très bien vu. Il nous permet de voir tout cela de l'intérieur avec un regard extérieur en même temps. Et l'enquête qu'il va devoir mener pour trouver ce qui cloche et qui a trahi au final, promet d'être palpitante.

    Ajoutez à cela des personnages secondaires voire même tertiaires très bien écrits et qui ont vraiment du sens ici et vous comprendrez pourquoi j'aime beaucoup ce shonen. L'auteur traite avec justesse de l'après collège-lycée, de ce qu'il advient de cette jeunesse esseulée : petits boulots de merde pour certains, poursuite de leur carrière de racailles pour d'autres, déchéance sociale totale pour d'autre. C'est sombre, c'est cynique mais pourtant ça sonne malheureusement juste.

    8

    Tampopo24 - 07 octobre 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Tokyo Revengers T.2 ?
Ecrire une critique