• Critique Tokyo Revengers T.3 par

    J'ai l'impression qu'à chaque tome, je vais dire que cette série est géniale tant l'auteur prépare coup de théâtre sur coup de théâtre et assaisonne le tout d'une tension non-stop. Franchement, je ne pensais pas écrire ça mais je me régale avec ce furyo.

    Dans ce nouvel opus, Takemichi continue à essayer d'empêcher les morts de ses amis en chercher à éviter le clash qui doit se produire entre Mickey et Draken, puis le moment où ce dernier sera poignardé. La tension est donc à son comble car les événements qui doivent y conduire se produisent inexorablement malgré le héros qui se démène pour changer les choses. Le destin avance inexorablement vers la fin malheureusement promise. J'aime beaucoup cette leçon de vie.

    Pour nous conter tout cela, l'auteur compte sur une recette testée et approuvée : des combats qui font mal, des personnages ultra badass et de beaux moments d'amitié. Cette mise en scène de l'univers des gangs est vraiment chouette. Certes, ils sont violents et cruels parfois, on ne nous le cache pas, mais en leur sein il y a aussi une sorte de code de l'honneur très important et on doit se soutenir les uns les autres.

    C'est pour cela qu'une divergence arrive ici, parce que le pacte implicite qui les lie tous est rompu et forcément, ça fait peur. J'ai beaucoup aimé les implications de la grosse baston des débuts où Pachin voulait se venger. C'est terriblement réaliste et atroce pour le héros. Mais celui-ci gagne en carrure et en confiance en lui. Il parvient maintenant à relever la tête, à parler avec honnêteté à Mickey et Draken, et j'aime beaucoup la relation entre ses trois personnages, même si, ne nous mentons pas, cette soudaine amitié sonne étrangement. On sent la facilité scénaristique ici...

    Cependant, Takemichi est un personnage intéressant parce qu'il évolue. Il était faible et il ne reste, mais ça ne l'empêche pas de grandir, de tenter de prendre les bonnes décisions et de protéger ceux qu'il aime. J'adore sa personnalité car je trouve que l'auteur n'en fait pas trop. Il sait conserver ses failles.

    J'ai encore vécu un moment intense à la lecture de ce tome. C'est graphiquement extrêmement maîtrisé avec une narration fluide et vive, qui rend à merveille l'intensité des coups, mais qui également prendre le temps pour nous faire ressentir la noirceur des héros, ainsi que la légèreté de certains moments plus anodins où on les retrouve faisant leur âge. C'est un très joli tour de la part du mangaka.

    8

    Tampopo24 - 07 octobre 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Tokyo Revengers T.3 ?
Ecrire une critique