• Critique Mon voisin le fudanshi T.2 par

    Si le premier tome ne m'avait pas convaincue, le second fait un peu mieux et se montre déjà plus plaisant à la lecture. Pour revenir très rapidement sur mes premières impressions, les idées derrière le titre son franchement sympathiques et auraient pu donner naissance à une comédie hilarante, drôle et légère mais elles sont malheureusement mal exploitées dans l'ensemble. Outre le fait qu'on éprouve de sérieuses difficultés à suivre l'auteur dans ses délires et le petit côté too much, les personnages donnaient l'impression d'être coincé dans un rôle assez étroit. Même si il y a encore de quelques faux pas, Chihaya Kuroiwa se rattrape un peu. Espérons d'ailleurs que le titre se bonifiera encore davantage dans le troisième opus qui sort justement ce mois-ci!

    Comme je l'ai dit un peu plus haut, on n'adhère pas forcément aux délires autour de la personnalité de Motoi qui très souvent nous sortent de la lecture. Cela dit, on se laisse facilement attendrir pour les doutes et les angoisses de Sokabe, il a peur de ne pas être à la hauteur, il y a aussi cette timidité qui ne va très certainement pas rendre l'évolution de leur relation aussi facile qu'on aurait pu le penser au départ, il cherche à se rassurer mais il n'a personne en dehors de Motoi, il a peur que celui qu'il aime fasse de mauvaises expériences parce qu'ils sont en couple. Beaucoup d'éléments viennent se greffer à ce début de tome et le rend d'emblée plaisant. D'autant plus que Motoi réagit aux détresses de Sokabe de façon déjà beaucoup plus parlante, on le sent en tout cas de plus en plus sincère. Une évolution franchement agréable! C'est vraiment sur cet aspect que j'ai en quelque sorte bien plus accroché à l'histoire que l'auteur essaie de nous vendre avec un rapprochement entre les personnages plutôt bien géré et un attachement qui se fait clairement ressentir au fil des pages.

    En effet, on sent que le personnage de Sokabe veut faire un pas de plus vers Motoi et essaie de trouver des solutions à ses soucis pour pouvoir répondre aux désirs de son amant qui fait une fixette sur le sexe. La mise en scène de ce premier rapprochement a eu son petit effet. Tout en restant fidèle aux personnalités de ses personnages, l'auteur est parvenue à le rendre suffisamment sensuel pour nous plaire, ce qui n'était pas chose aisée. Suite à ce premier rapprochement qui ne s'est pas exactement passé comme les personnages le souhaitaient, Motoi va commencer à se sentir mal et à se remettre en question. Ses sentiments pour Sokabe vont être décuplé par la découverte du plaisir et finalement il va être un peu dépassé par ces derniers. Un changement bienvenu qui rend déjà le personnage de Motoi plus intéressant et attendrissant. Encore un bon point!

    Le souci avec ce titre, c'est que l'auteur a de bonnes idées mais les exploitent de façon étrange. Celles qui gravitent autour du nouveau personnage partent bien et puis on a l'impression que cette dernière ne sait pas où aller avec cette nouvelle thématique. Ici, le regard porté sur le fudanshi est assez intéressant mais trop en surface pour qu'on comprenne exactement où elle veut en venir. Après le fait que Motoi se soit rapproché d'un autre fudanshi angoisse fortement Sokabe, les doutes prennent de nouveau le pas et on est touché par ce que traverse ce dernier. Les personnages fragiles et attendrissant, on aime! La fin viendra apporter quelques réponses au sujet de ce fameux nouvel ami et au final ce qu'on ne comprenait pas trop trouve ici sa place. C'est pas mal du tout, il y a des déclics et ce à quoi on ne croyait pas au départ devient assez intéressant. On finit sur un rapprochement tout aussi plaisant que dans les débuts du tome, on est satisfait de l'évolution de leur relation et surtout cette façon innocente que Sokabe a d'allumer Motoi. On commence à être emballé, j'ai bon espoir pour le prochain opus!

    6

    snoopy - 28 mai 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Mon voisin le fudanshi T.2 ?
Ecrire une critique