SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, n.note, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.id_fiche as serie_id FROM ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche AND u.user_id=n.id_user WHERE a.id='130795' AND a.valid=1
  • Critique Lil'Berry par

    En avril, les éditions Delcourt/Tonkam nous ont invité à découvrir leur dernière création originale en date Lil’ Berry. Il s’agit de la première œuvre du duo Jeronimo Cejudo qu’on retrouve aux dessins et de Fabien Dalmasso aux commandes du scénario. Un premier cycle de trois volumes est prévu pour cette dernière. L’éditeur n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà publié quelques titres du même genre tel que PSG Infinity, Loa, Rival School ou encore Pink diary. En ce qui me concerne, toutes mes lectures global manga se sont révélées être de très belles surprises. Green Mechanic de Yami shin édité aux éditions Ki-oon est un énorme coup de cœur, Alchimia chez Pika se trouve être une belle découverte tandis que Booksterz paru chez Kana offre une lecture fort sympathique. C’est une des raisons pour laquelle je saute sur l’occasion d’en découvrir un nouveau dès que possible et c’est rarement une déception. Lil’ Berry ne sera pas une exception puisque le premier tome nous donne l’impression de s’être enfilé un délicieux cocktail sur-vitaminé ! 

    « Good job ! »

    Dès ses débuts, Lil’ berry s’impose comme un titre qui surfe sur les codes shônen avec dynamisme et panache. Le contexte se met ainsi très vite en place, on va suivre notre pétillante héroïne qui part à la recherche de son grand-père disparu dans d’étranges circonstances. On accroche très vite au récit grâce à des bases qui donnent tout de suite envie d’en découvrir plus sur l’univers du titre. On sent qu’on va voyager, on est très enthousiaste à l’idée de suivre les personnages dans leurs folles aventures tellement ils ont la pêche. L’auteur distille déjà quelques petits mystères autour du grand-père de l’héroïne qui nous apparaît comme un personnage très affectueux ne fut-ce qu’à travers l’amour qu’il porte à sa petite fille et le soin avec lequel il lui enseigne l’art de se défendre. Le contexte dans lequel il disparait attise notre curiosité, on se pose déjà de nombreuse questions puisqu’on laisse sous-entendre qu’il traînerait un passé peu glorieux. Est-il toujours en vie ? Quelle est cette fameuse organisation à laquelle il a appartenu dans son passé ? Quels ont été ses actes par le passé ? Notre petite Lil’ Berry a-t-elle quelque chose à avoir avec tout ceci ? Intriguant !

    Comme tous bon shônen qui se respecte, le héros débute une quête et on suit ses aventures jusqu’à son terminus. Un must-have que le duo est parvenu à mettre à sa sauce, il est  rafraîchissant de pouvoir suivre une héroïne plutôt qu’un héros. En plus, cette dernière possède un tempérament de feu et ressemble très souvent à une véritable petite tornade plein d’énergie. La suivre dans ses aventures nous donne toute de suite le sourire, le fait qu’elle ne connaisse pas grand-chose du monde extérieur rend son périple très amusant. C’est encore une enfant donc quelque part elle est assez naïve mais très vite elle nous fera comprendre qu’il ne faut pas trop se jouer d’elle et qu’elle possède ses propres convictions. Elle me fait un peu penser à Sangoku des premiers Dragon Ball, on apprécie beaucoup sa façon de penser et d’agir surtout que le premier obstacle qui se dresse devant elle est assez sombre. Elle va probablement grandir au fil des tomes et possède donc une belle marge d’évolution. Même si ce premier obstacle trouve son dénouement assez rapidement, on est face à une lecture entraînante qui part un peu de tous les sens mais de façon positive puisque notre petite Lil’ berry se révèle assez balèze et ne tient pas deux secondes en place.

    En plus d’une bonne dose d’action, il se dégage de ce premier tome une bonne ambiance avec un côté gag totalement assumé et qui fonctionne bien avec l’ensemble mais aussi toute une flopée de personnages qu’on apprécie déjà pour leur tempérament. On a franchement hâte de découvrir le monde en leur compagnie. L’idée du cycle de trois tomes m’intrigue beaucoup, je me demande ce que le duo nous réserve pour ce dernier. En attendant, ce premier tome est réussi !

    Très chouette patte graphique, Jeronimo Cejudo s’inspire de toutes ses influences shônen et offre des planches travaillées au rendu dynamique et franchement très sympa. Le petit côté loufoque que ce soit dans la mise en scène ou au niveau des chara-design donne de la personnalité au titre. Le peps de l’héroïne déteint complètement sur la mise en scène qui se veut dynamique et soignée. Les décors sont bien présent, les scènes d’action lisibles et inspirées. C’est une belle surprise ! Quant à l’édition, elle se veut de qualité et on apprécie la petite galerie d’illustrations en fin de tome. Une petite interview du duo ne serait pas de refus pour les prochains tomes.

    -

    snoopy - 27 juin 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Lil'Berry ?
Ecrire une critique