• Critique Kase-san T.3 par

    Tout comme avec le précédent, j'ai essayé d'évacuer un maximum ce qui me gênait dans le titre pour juste voir la romance qui se déroulait sous mes yeux. Cependant l'autrice n'y va pas avec le dos de la cuillère ici. Elle fait d'un coup vachement avancer son histoire, les mois défilants et le couple avançant à grand pas sans passer par les étapes intermédiaires.

    On se retrouve avec une double voire triple problématique dans ce tome : les héroïnes qui veulent approfondir leur relation et la question de leur devenir après le lycée (+ la jalousie non résolue de Yamada encore et toujours...). Pour la première question, c'est assez amusant de découvrir une Kase aussi empressée face à une Yamada complètement néophyte. Il en faut quand même pour être autant ignorant à la matière à cet âge-là à notre époque. Ça créé tout de même un savoureux décalage pour le lecteur qui s'en retrouve amusé. Par contre, je ne sais pas si c'est de mon fait, mais je me suis souvent retrouvée mal à l'aise face à l'expression physique de leur désir que je trouvais un peu trop libidineux à mon goût, version fan service trop appuyé... Pour la seconde question, c'est un peu le marronnier de bien des shojo manga que l'on retrouve ici, et je ne suis pas forcément fan de la réponse apportée... Comme si on ne pouvait pas vivre sans l'être aimé, comme s'il fallait absolument s'accrocher et tout faire ensemble. Cette dépendance n'est pas ma vision préféré de ce qu'est un couple...

    Autre point négatif, c'est clairement les dessins. Il y a de vrais ratés dans ce tome en ce qui concerne les proportions des corps des personnages et en particulier Kase qui passe tour à tour d'anorexique à garçon aux tablettes de chocolat avec des seins. C'est assez gênant et troublant. Vraiment l'autrice est capable de bien mieux.

    6

    Tampopo24 - 18 novembre 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Kase-san T.3 ?
Ecrire une critique