• Critique Les 7 ninjas d'Efu T.4 par

    Les 7 ninjas d’Efu est une série qui suit son cours et à mesure que les tomes sortent, mes craintes s’intensifient. En tant que telle, la série est bonne, bien que je trouve ce tome en-deçà des trois précédents. Mais il y a quelques précisions à apporter, ainsi que quelques interrogations quant à la suite de la série…

    Qu’on se le dise, l’univers du manga est assez varié et riche. Mais je me demande s’il ne l’est pas un peu trop. En 4 tomes, nous avons découvert une multitude de contrées et de personnages. Au départ ce n’était pas du tout gênant car on trouvait aisément des liens entre eux, mais c’est de moins en moins le cas. Dans ce tome, on nous balance beaucoup d’informations sans qu’on comprenne réellement pourquoi, ce qui gâche quelque peu le plaisir de lecture.

    Il y a un fil conducteur tout au long du tome, puisque les rencontres découlent de précédents événements tous présents dans ce tome. Le problème, c’est qu’il n’y a pas de réel lien avec les précédents tomes et pourtant ça devrait toujours être le cas, ne serait qu’un minimum. Surtout qu’au final, le scénario paraît ultra décousu alors qu’on voit bien que l’auteur sait ce qu’il fait au fond.

    Mais je vous rassure, dans l’ensemble le tome était tout de même convaincant. On a pu découvrir de nouveaux personnages super intéressants comme Musashi Miyamoto par exemple, un guerrier samouraï très badass et froid qui fait rêver tellement il est puissant. Surtout que lui n’a pas hérité d’un pouvoir de dieu, il est naturellement fort et c’est ça qui en fait un personnage intéressant.

    De plus, on constate que tout n’est pas noir ou blanc, qu’il y a des peuples qui sont mêlés à d’autres conflits que le principal et ça nuance le titre, c’est une bonne chose. On découvre aussi de nouvelles populations et leurs particularités, notamment les coutumes de combat qui sont diverses et variées, bien plus que je ne l’aurais imaginé.

    Un autre point que j’aimerais mettre en avant car essentiel à mes yeux, c’est le fait qu’on ne sait jamais qui va gagner. Étant donné qu’à l’heure actuelle il n’y a pas vraiment de personnage que l’on a vu plus longtemps que d’autres, on ne sait pas si l’un deux se démarquera et devra vivre durant des dizaines de tomes. Au final, à chaque combat, on ne peut pas anticiper, sauf quand la différence de force est flagrante bien entendu. Et ce suspense propre au titre est vraiment captivant, il apporte une réelle plus-value à mesure que les tomes paraissent.

    En France actuellement, 7 tomes sont parus pour 9 au Japon. Deux tomes sortent par an, j’espère donc qu’on aura à peu près le même rythme en France et que la série durera un bon moment car vu le sujet et le nombre de personnages, l’auteur doit avoir encore pas mal de choses à raconter.

    6

    Niwo - 18 novembre 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Les 7 ninjas d'Efu T.4 ?
Ecrire une critique