• Critique D.S.P Romeo T.1 par

    Je découvre avec quelques semaines de retard l'une des nouveautés BL les plus attrayantes de la fin d'année 2018 : D.S.P Romeo, un récit érotico-fantastique signé Asia Watanabe. Lors de l'annonce de sa publication, j'ai immédiatement pensé à Coyote de Ranmaru Zariya, sorti en début d'année chez Boy's Love IDP, qui illustre également d'un style graphique marqué une histoire où fantasy et érotisme se mêlent... Alors, si Coyote est un coup de cœur personnel, qu'en est-il de D.S.P Romeo...?

    Dans un monde de Lycans, des êtres mi-hommes mi-bêtes quasiment immortels, on suit Kôyô, le capitaine d'une équipe de Slayers (chasseurs). Ce dernier est amoureux de Jade, un jeune et beau Lycan de sa troupe, qui refuse systématiquement ses avances malgré son charme incomparable... Un récit entre légendes et ébats sexuels !

    Accompagnée de graphismes parfois un peu confus, mais incontestablement uniques et séduisant, l'histoire prend rapidement une tournure très érotique, pour finalement commencer à développer l'univers et une potentielle intrigue... C'est fluide et agréable à lire, mais ce tome me laisse plutôt insatisfait... Si les dessins sont confus, le récit, lui, est quelque peu brouillon.

    Malgré cela, Asia Watanabe instaure une atmosphère très plaisante, et introduit puis développe des personnages attachants. On a envie de s'intéresser à l'histoire et à l'univers ; c'est bon signe... Les scènes de sexe - si nombreuses que l'on finit par penser que les Lycans passent leurs temps à baiser -, sont également très plaisantes, très sensuelles et bien sûr très excitantes. Si vous aimez ça, vous serez ravis !

    7

    P'tit Citron - 04 février 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu D.S.P Romeo T.1 ?
Ecrire une critique