• Critique Signal 100 T.3 par

    J'avais signifié, à la suite du tome 2 de Signal 100, que la série pouvait encore se rattraper, malgré deux premiers tomes vraiment mauvais. Et en effet, quand l'histoire nous porte réellement dans l'horreur et oublie les superflus, tout prend sens et devient déjà plus intéressant. Ce n'est toujours pas le récit de l'année, mais comme vous avez le voir, ça a quand même plus d'allure.

    Pourquoi pas !

    En terme de scénario pur, Signal 100 n'est plus mauvais. Ce tome était très frais et empli de suspense, bien plus captivant que les précédents. Il y a beaucoup moins d'apparitions du prof et son influence est moins concluante. A tel point que je me suis laissé prendre au jeu. Les révélations sont moins prévisibles, et les personnages semblent enfin agir avec lucidité. Par ailleurs, il y a également beaucoup moins de sang, même si les morts sont nombreuses. Dans le deuxième tome, nous avons vu les professeurs de l'établissement venus visiblement assassiner les élèves. J'avais hâte de savoir pour quelle raison ils auraient pu vouloir la mort de leurs propres élèves. Mais finalement, c'est sûrement ce qu'il m'a le plus déçu dans ce tome. Comme pour les élèves, les professeurs ont subi la vengeance du larbin. Leurs familles sont sous son emprise et ils doivent tuer toute la classe 2-C pour les sauver. J'aurais imaginé une raison bien plus étonnante qui aurait reboosté toute l'histoire, mais finalement non. C'est dommage, mais tout dans ce tome n'est pas à jeter pour autant.

    Mais l'arrivée des adultes amène une nouvelle pression, qui va perturber la classe. Ils vont réussir à faire quelques victimes et jouer sur leur psychologie. Sakaki, de son côté, part du lycée pour trouver une solution et sauver ses camarades. Il trouve des pilules qui sont censées libérer de l'hypnose. Il n'y en a que 5. Malheureusement, ces pilules ne durent que 30 minutes et les élèves vont sombrer. Tous ceux qui étaient inconscients sont morts à cause des signaux, ce qui fait qu'il reste moins de la moitié de la classe. Une nouvelle phase commence.

    Suspense ?

    Les élèves vont devoir tuer Sakaki pour être libérés de l'hypnose. C'est le dernier bonus en date, qui sauverait beaucoup de personnes pour seulement une vie. Cependant, Kashimura ne le voit pas de cet oeil et va le prévenir pour le sauver. Fuir en amoureux et attendre la prochaine option. Est-ce vraiment un choix égoïste de vouloir survivre en attendant une autre solution ? Mais de ce fait, nous nous retrouvons avec une fin qui, une fois de plus, nous laisse en suspense. Sakaki ne semble pas être le gentil jeune homme dévoué qu'il dit être... En d'autres termes, le tome 4 sera décisif quant à mon avis sur la série, car même si cette fois-ci, le volume était bien meilleur, il y a encore des points noirs et quelques révélations. Il se pourrait que l'on ait une fin décente, finalement.

    6

    Niwo - 28 mars 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Signal 100 T.3 ?
Ecrire une critique