Gantz en 2000. Qu'on l'aime ou pas, il ne laisse pas ... - Critique" /> 
SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p,ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche WHERE p.id=a.element_id AND a.id='132263'
  • Critique Gigant T.1 par

    Hiroya OKU... voilà un mangaka qui sait faire parler de lui. Chaque nouveau manga de l'auteur est un petit événement depuis la sortie de son Gantz en 2000. Qu'on l'aime ou pas, il ne laisse pas indifférent ! Si vous avez déjà lu au moins une oeuvre de l'auteur, vous savez qu'il aime mettre en scène des jeunes filles aux courbes généreuses et vous ne serez donc pas surpris (ou moins que les autres !) en apprenant que l'héroïne de Gigant est une actrice porno !

    Encore du mystère et de la SF !

    La science fiction étant le domaine de prédilection de l'auteur, pourquoi changer ? C'est ainsi qu'Hiroya OKU nous offre une histoire assez invraisemblable dans laquelle Rei, un adolescent passionné de cinéma va rencontrer une actrice porno dont il est fan. Celle-ci va hériter d'un pouvoir assez particulier... je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même car ceci ne survient qu'au milieu du tome.


    En tout cas, pour le moment rien n'est expliqué sur ce "pouvoir" et c'est bien normal, ce n'est que le premier tome. Mais connaissant l'auteur, il ne faut pas forcément s'attendre à une vraie explication. Il faut juste profiter du manga et vivre le moment présent sans trop se poser de questions. Surtout qu'à la fin du tome, d'autres événements vont venir en rajouter une couche !

    Je ne fais pas forcément partie des fans d'Hiroya OKU mais il faut bien avouer qu'il sait proposer des entrées en matière réussies et pleines de potentiel. Même si le scénario peut prêter à sourire,  on reste curieux de connaître la suite tant il y a de questions soulevées.

    L'art de la mise en scène

    Là où l'auteur excelle, c'est dans sa façon de donner du mouvement à ses cases mais aussi plus généralement à traiter son manga comme un film. Même si pour le moment ceci est beaucoup moins marqué que dans Last Hero Inuyashiki ou Gantz, nous avons droit avec quelques scènes où il peut exercer ses talents.

    Par contre, l'auteur a tendance à utiliser énormément de photographies qu'il intègre de manière plus ou grossière dans ses mangas. Dans Gigant, j'ai l'impression qu'il a fait un petit effort même si dans certaines cases ceci est vraiment trop visible...

    Quoiqu'il en soit, la narration est très fluide et on dévore le tome très (trop ?) vite. Juste le temps de découvrir un peu le quotidien de Papico et celui de Rei. On pourra remarquer que comme dans le début de Gantz, le personnage principal va rencontrer une célébrité et devenir proche avec elle.

    Premier ou second degré ?

    Quand on lit ce premier tome de Gigant, on se dit parfois que c'est vraiment n'importe quoi et on pourrait prendre ce manga au second degré. Cependant, l'attitude des personnages, les dessins et l'ambiance en général font qu'on penche plus vers le premier degré au final. Ce décalage est un peu déroutant car on ne sait pas trop dans quel état d'esprit lire cette série... et ceci a son importance à mon avis.

    Mais encore une fois, la curiosité risque tout de même de prendre le dessus ! A titre personnel j'avais été déçu de la tournure qu'avait pris le scénario de Gantz et de Last Hero Inuyashiki mais pour autant, j'avais aimé le premier tome, comme ici ! En espérant ne pas être déçu de ce qu'il fera de ses idées de départ cette fois-ci.

    6

    Skeet - 27 septembre 2019

    1 membre aime | Vous n'avez pas aimé cette crtique Annuler
Vous avez lu Gigant T.1 ?
Ecrire une critique