• Critique Beastars T.3 par

    Dans ce nouveau tome, l'autrice est très maligne. Elle continue à développer son univers animalier et tout en creusant la psychologie de ses personnages, elle se rapproche lentement mais sûrement de son idée de départ lancée dans les premières pages de sa saga. J'aime beaucoup. Pour autant, cela donne parfois des moments un peu désuets et détachés qui peuvent manquer de force et d'impact. Le titre est assez contemplatif et introspectif dans ces moments-là et ça pourra ne pas plaire à tout le monde, mais moi j'apprécie.

    Donc dans ce nouveau tome, j'ai aimé continué à suivre les petits moments du quotidien de l'Académie, entre tonte des poilus, préparation de la fête de la météorite et découverte du sandwich préféré de Legoshi. C'est doux et savoureux. Mais ce que j'ai préféré, c'est bien sûr les sujets plus consistants que sont le harcèlement, les préjugés et la lutte contre les désirs dictés par son espèce/la société. C'est fait de manière puissante et subtile à la fois. Je trouve que le fait de mettre ses sujets sur le tapis en utilisant le biais des différentes espèces animales est astucieux, ça permet une vraie richesse des points de vue, la preuve avec le discussion entre Legoshi et le Docteur Panda qu'il rencontre. On est loin des clichés habituels. La découverte de la ville, de sa vie dans les rues et surtout de son marché noir, va dans ce sens également. On veut nous présenter une réalité un peu idyllique d'un côté pour mieux nous asséner la froide réalité derrière. Mais n'existe-t-il pas une voie au milieu ? C'est ce que semble chercher Legoshi et j'aime ça.

    7

    Tampopo24 - 07 janvier 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Beastars T.3 ?
Ecrire une critique