• Critique Beastars T.4 par

    Ce tome 4 est peut-être le meilleur jusqu'à présent. Je commence à y trouver ce qui me manquait jusqu'à présent, un fil rouge scénaristique et non pas juste de la tranche de vie animalière, certes bien faite mais un peu trop oubliable. L'auteur commence à trouver le bon rythme et ça fait un bien fou lors de la lecture. Les chapitres défilent et l'histoire devient vraiment addictive.

    Alors, quel est ce fameux fil rouge ? Il s'agit bien sûr de la relation entre herbivores et carnivores que l'on nous dépeint depuis le début, mais avec une dimension plus sociale autour du fameux marché noir qu'on a découvert dans le tome précédent. Cela implique à la fois Legoshi, notre héros, mais surtout le charismatique Louis et la lapine sous le charme de laquelle il est tombé, ce qui nous offre pour une fois un triangle amoureux assez intéressant. J'ai aimé voir le mangaka allier avec talent les deux aspects de son intrigue : la sociale et la sentimentale. Le mélange est subtile et réussi. Ça permet de s'attarder sur les personnages et de creuser leurs personnalités mais aussi leurs relations. Haru n'est plus la lapine nympho qu'on croyait au départ, Louis n'est pas juste le jeune premier que tout le monde connait, et Legoshi devient plus que le loup mal dans sa peau qu'il nous montre depuis le début. Ces trois personnages ont vraiment pris une autre dimension ici et j'ai beaucoup aimé.

    8

    Tampopo24 - 07 janvier 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Beastars T.4 ?
Ecrire une critique