• Critique Beastars T.5 par

    Beastars continue à me surprendre avec un tome à mi-chemin entre action et philosophie qui va laisser des traces. J'ai eu le plaisir de retrouver les ambiances qui m'avaient plu à la fois au tout début avec l'histoire du meurtre puis il y a quelques tomes lors de la visite du marché noir. J'en suis ravie !

    Haru a été enlevée, il faut maintenant allé la sauver. C'est bien sûr Legoshi qui s'y colle mais l'auteur a la bonne idée de ne pas en faire juste une banale histoire de vengeance avec un gros dur partant bille en tête. Non, c'est l'occasion de reparler du statut de chacun et du chemin à faire pour s'accepter. J'ai beaucoup aimé voir Legoshi faire équipe avec Gohin, monsieur Panda, les deux font la paire. Ce dernier aide vraiment Legoshi a prendre conscience de qui il est, de ce qu'il peut et/ou doit faire. C'est très bien fait. Il n'y a ni trop de blabla, ni trop d'action, les deux s'équilibrent très bien et à mesure que Legoshi prend conscience de lui-même, il prend une autre dimension, gagnant en consistance et en charisme, lui qui était si effacé. Ce tome est vraiment un tournant.

    En parallèle, j'ai apprécié d'entendre à nouveau parler de politique, avec la position du maire et de ses administrés face à la menace représentée par un gang de carni. Ça fait vraiment écho à la corruption et la pression exercées par les groupes mafieux à travers le monde. C'était sombre et saisissant de se prendre ça en pleine figure dès l'ouverture du tome. On ressent ainsi encore plus l'injustice ressentie par certains et la terreur ressentie par d'autres. C'est pourquoi, j'ai beaucoup aimé les réactions de chacun. On aurait dit que les proies se révoltaient.

    Maintenant après tous ces événements, ça ne peut appeler que des bouleversements importants dont j'espère ne pas me voir privée dans le prochain tome.

    8

    Tampopo24 - 07 janvier 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Beastars T.5 ?
Ecrire une critique