• Critique REM - Perfect Square par

    Kieli, Harvey et le caporal sont arrivés dans la ville d’origine de Harvey et ne sont plus très loin de leur destination finale.

    Le début de ce tome est consacré au passé de Harvey. La rencontre avec celui qu’il considéra comme son frère, des années plus tôt, est l'occasion d'en apprendre un peu plus sur lui. L’immortalité de Harvey prend alors tout son sens. La rencontre fortuite entre Kieli et une ancienne connaissance de Harvey aura des conséquences lors de la fin du pèlerinage de nos amis vers la tombe du caporal. Les forces de l’église seront en effet présente afin d’éliminer le "démon de la guerre"…

    Suite et fin de cette très courte série de Shiori Teshirogi (Delivery, Saint Seiya – The Lost Canvas). Adapté d’une série de roman à succès de Yukako Kabei, ce titre, mélange de romance et de fantastique, nous permet de passer globalement un bon moment. La qualité du dessin de Teshirogi, ni typé shôjo ni typé shônen, rend la lecture agréable et permet de faire passer facilement les émotions. Du côté du scénario, les liens très forts unissant progressivement nos trois protagonistes servent de fil conducteur. La condition de Harvey en tant qu’immortel touche et montre que cette "capacité" est loin d’être la panacée. Devant l’univers vaste que semble avoir créé Yukako Kabei, on regrette cependant que ce titre soit finalement si court.

    Sans être un chef d’œuvre, ce titre n’en est pas moins une réussite. Son auteure fait partie des noms qu’il va falloir suivre…

    -

    ivan isaak - 23 août 2009

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu REM - Perfect Square ?
Ecrire une critique