• Critique Brother Auto Spot T.1 par

    Il y a quelque temps, les éditions Taifu nous ont invité à découvrir ou redécouvrir le travail de la mangaka Micuro Noici pour les lectrices qui ont eu l'occasion de lire sa précédente œuvre, Hong Kong Dragnet, disponible aux éditions Boy's love. Cette fois-ci, l'artiste sera aux commandes à la fois du scénario et des graphismes. L'éditeur semble avoir particulièrement accroché au coup de crayon de cette dernière qu'il décrit comme peu ordinaire, à la fois fin et harmonieux. Pré-publié en 2013 dans les pages du magazine Canna ( happy birthday, a beautiful sunny day,...) des éditions Printemps Shuppan, on suivra le récit d'une rencontre entre un jeune homme indécis et un artiste féru de tatouage. Un titre qui se veut simple mais à qui il manquera tout de même un peu de magie et d'émotion pour nous satisfaire pleinement!

    "Il est stylé cet aigle! Il vous plait? Carrément! Dans ce cas...je vais commencer à faire des ébauches pour votre dos."

    Un jour, un dénommé Jin entre dans un salon de tatouages et demande à Seina de lui faire un design original. Surpris par cette étrange requête, mais heureux de voir son talent reconnu, Seina décide de relever le défi. Afin d’échanger sur le futur dessin, Jin rend souvent visite à Seina. Au fil de ces rencontres, une amitié commence ainsi à se nouer entre les deux hommes. Pour Seina, qui n’a pas vu ses parents et son grand frère depuis 7 ans, Jin est le grand frère, fier et attentionné, qu’il aurait voulu avoir. Malheureusement, Seina va découvrir le secret que lui cache Jin. Leur rencontre était-elle vraiment le fruit du hasard ? Cette vérité dévoilée risque de bouleverser la vie de notre jeune tatoueur.…

    "Un récit doux mais tout de même trop simple"

    Si les éditions Taifu ont connu une très belle année 2018 riche en belles découvertes et surprises, il y a tout de même eu un ou deux titres un peu moins fort et réussi. Disons que c'est le revers de la médaille quand on sort de belles pépites, les petits titres comme Brother Auto Spot parviennent à nous contenter plus difficilement. Avec l'arrivée des éditions IDP, le genre boy's love est désormais plutôt bien installé par chez nous. Les consommatrices sont donc devenues nettement plus exigeantes que lors des débuts de Taifu Comics, je me rappelle personnellement m'être jeté sur tout ce qui sortait à l'époque et avoir été particulièrement heureuse lorsque l'éditeur est arrivé sur le marché (je le suis toujours d'ailleurs!). On recherche toutes des histoires conjuguées au masculin qui nous transporteront d'émotions, nous interpelleront à travers leur thématiques/univers et qui parviendront à nous toucher à travers les doutes, angoisses et joies des personnages. En ce qui concerne le titre de Noici Micuro, ce n'est pas un énorme loupé en soi mais il manque de développement et de profondeur à mes yeux.

    Pourtant l'idée de nous emmener dans le monde des tatouages se voulait séduisante et aurait pu être une très bonne surprise puisque le personnage principal est tatoueur mais l'auteur n'a malheureusement pas vraiment réussi à nous immerger dans une ambiance particulière, on reste donc sur notre faim avec la sensation de ne pas avoir appris grand chose sur ce milieu.

    En effet, on sent toute de suite à la lecture que le titre manque un peu d'ambition à ce niveau là et qu'il table surtout sur la rencontre entre les deux personnages qui se découvre au fur et à mesure qu'ils passent du temps ensemble. Des personnages qui nous apparaissent sympathiques surtout à travers le regard qu'ils portent l'un sur l'autre, leur rapprochement se fait de façon assez naturelle puisque ce qu'ils découvrent de l'autre leur plait tout simplement. L'auteur a réussi à rendre leur rapprochement doux chacun cherchant à passer de plus en plus de temps ensemble. Cette dernière tente également d'installer un peu plus d'enjeu en essayant de nous intriguer par rapport aux blessures que renferme l'un de ses personnages et bricole une petite histoire autour d'une dispute familiale autour de ce dernier qui se désamorce assez rapidement au final. Un élément du récit qui ne fera que bien peu d'effet si ce n'est qu'elle permettra à la relation des deux personnages principaux de prendre un nouvel envol. En somme, c'est un peu simple et facile mais tout de même agréable.

    Graphiquement parlant, le trait de l'artiste se veut plutôt réussi et soigné dans l'ensemble. Le chara-design des personnages reflètent bien leurs personnalités, Noici Micuro a accordé un soin particulier au style de chacun ainsi qu'aux tatouages qu'on aurait tout même voulu pouvoir admirer de plus près. Les visages sont loin d'être figés, les émotions transparaissent suffisament pour accompagner le récit. Les décors sont assez minimalistes, la mise en scène fait le job avec quelques belles poses, gestes ou regards. Le rendu se veut donc plaisant! L'édition est quant à elle dans les standards de l'éditeur toujours aussi irréprochables.

    6

    snoopy - 29 janvier 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Brother Auto Spot T.1 ?
Ecrire une critique