• Critique The Dog and Waning Moon T.2 par

    Après avoir passé en revue la plupart des nouveautés, on passe aux suites avec le second opus de The dog and waining moon de Unohana. Pour la petite histoire, j'attendais vraiment avec impatience de pouvoir lire à nouveau la mangaka qui avait réussi à m'émouvoir avec son titre Ginza Neon Paradise paru chez Taifu Comics. Je vous invite d'ailleurs à le lire si vous avez envie de pousser l'expérience Unohana plus loin mais aussi parce que ce titre vaut clairement le coup d'œil. En effet, le récit s'est révélé admirablement bien conté grâce à une intrigue amoureuse forte en émotion et des personnages qui se dévoilaient astucieusement à nous. Raison pour laquelle je ne peux m'empêcher de ressortir un peu déçue de cette seconde œuvre que je lis de l'auteur, elle est capable de nous offrir tellement plus. Je n'ai pas réussi à rentrer dans leur histoire pour la simple et bonne raison que la relation débute de façon rushée et que tout ce qui fait le charme d'un début de relation fut complètement zappé. Le second tome fait tout de même mieux avec une relation qui prend déjà peu plus son temps pour évoluer, good!

    En effet, les petites intrigues qui gravitent autour de la relation Kazuya/Gaku ou de la boxe sont assez plaisantes à suivre et on ressort déjà plus convaincu par l'histoire. On apprécie voir le personnage de Gaku se confier bien plus que dans le précédent volume, on a enfin accès à ses pensées et ce qu'il ressent lors des différentes situations qui se présentent à lui ici. C'est vraiment un des éléments qui faisaient défaut au récit, c'est franchement agréable de pouvoir enfin le découvrir réellement. Mieux travaillé, cet aspect permet aux lectrices de s'attacher davantage à ce personnage et de vivre ce qui se passe avec nettement plus d'intensité.

    Ainsi les sentiments qui traversent l'esprit de Gaku nous toucheront et nous parleront de très nombreuses fois, l'envie de soutenir la personne qu'il aime dans sa convalescence, l'admiration sans limite qu'il lui voue, la force de l'amour qu'il lui porte, la peur d'être heureux et de ne plus pouvoir penser à autre chose que le bonheur d'être auprès de lui. Beaucoup de beaux sentiments prennent vie ici, les inquiétudes et le fait qu'il ne puisse plus se passer de Gaku rend également le personnage de Kazuya nettement plus intéressant. On sera également touché par l'épisode où Kazuya présente sa famille à Gaku, un univers dans lequel le jeune homme ne se sent pas du tout à l'aise au départ à cause de toute l'horreur vécue dans son enfance mais qui peu à peu devient plus accessible grâce à ses sentiments pour Kazuya. Un passage plein d'émotion!

    Outre le fait d'apprécier voir le personnage de Gaku grandir et aller de nouveau de l'avant, la carrière de ce dernier connait également quelques tournants intéressants à commencer par l'entrée en scène d'un nouvel entraîneur. Un personnage plutôt intéressant qui amène une certaine tension et rivalité au récit mais se montre déjà plus attentif à Gaku vers la fin et pourrait lui permettre de révéler tout son potentiel en l'absence de Kazuya. L'idée du voyage en Thailande pour préparer Gaku à son prochain match donne de nouvelles perspectives au récit dont on a hâte de découvrir l'évolution dans la suite.

    7

    snoopy - 03 juin 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu The Dog and Waning Moon T.2 ?
Ecrire une critique