• Critique Jagaaan T.1 par

    Shintarô Jagasaki, jeune policier enfermé dans un quotidien ennuyeux, va voir sa vie bouleversé le jour où il fait fasse à un "Détraqué", un homme possédé par un mystérieux virus, qui tue tout sur son passage dans un torrent de violence... Par miracle, il s'en sort, mais le pire est à venir, alors qu'il semble lui-même être infecté...

    Jagaaan, c'est un concentré de délires et de violence, un bordel sanguinaire, un défouloir pour les auteurs en manque d'action - et probablement sous acides. C'est gore, très gore, et un peu bizarre. Pourtant, c'est plutôt prenant. Malgré un rythme incertain, quelques scènes tellement invraisemblables qu'elles sembles surjouées, et un scénario pas des plus imprévisibles, je ne me suis pas ennuyé. J'irais même jusqu'à dire que je me suis pris au jeu. Je me suis habitué à l'esprit dérangé du titre.

    Les graphismes, quant à eux, ne plairont pas à tout le monde. Entre les corps lisses, dignes d'une modélisation 3D, et les expressions du visages extravagantes ou exagérées, ça sied certes le récit, mais ça peut rebuter. Je ne sais moi-même pas bien quoi en penser, mais une chose est sûre, il ne s'en dégage pas un grand esthétisme.

    6

    P'tit Citron - 05 février 2019

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Jagaaan T.1 ?
Ecrire une critique