• Critique Le livre des démons T.3 par

    Six mois plus tard, nous retrouvons enfin la suite des aventures de notre démon et de son dieu mangeur de démons. J'ai eu du mal à replonger dans l'histoire au début, je ne me rappelais pas bien où on s'était arrêté, mais petit à petit le plaisir est revenu au centuple !

    L'ambiance est toujours aussi sombre et glaçante. Le nouveau personnage de Mayu est très intrigant. Elle est le moteur de l'ensemble du tome. Enfin, des deux tiers, puisque la fin est consacrée à deux histoires annexes qui ne suivent pas la trame... On ne sait pas bien ce qu'est Mayu et Shôtarô doit demander l'aide de Shiba pour enquêter là-dessus. Ce que découvre ce dernier fait froid dans le dos mais est pile poil dans l'ambiance des histoires d'horreur japonaises, je trouve. On est dans une ambiance glauque et malsaine, le tout dans un coin reculé, avec des légendes obscures et arriérées. C'est assez jouissif à lire.

    L'enquête en plus se mélange à merveille avec la traque des démons que continuent à poursuivre nos deux héros comme dans les premiers tomes. Ils ne perdent pas cette dynamique, ils y ajoutent juste le mystère de Mayu, qui vient en plus vivre avec eux et bouleverser un peu leur petite dynamique bien huilée. Ça dynamise bien la série.

    Après, je suis agacée de me retrouver une fois de plus avec un tome tronqué. Cette manie des éditeurs japonais m'énerve vraiment, c'est très frustrant. Heureusement ici, les histoire ont un peu d'intérêt quand même. Dans la première, on y voit Shôtarô quand il était humain, avec son premier ami. La seconde par contre m'a indifférée. On y retrouve juste un démon à pourchasser comme d'habitude sans aucune plus-value.

    8

    Tampopo24 - 11 décembre 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Le livre des démons T.3 ?
Ecrire une critique