• Critique L'Atelier des Sorciers T.4 par

    L'heure du deuxième examen d'Agathe est annoncée. Nous plongeons une fois de plus dans un univers magique atypique et poétique, toujours aussi captivant. Au fil des tomes, l'auteur nous en apprend plus sur le fonctionnement de la magie, le passé des personnages et leurs particularités, de manière à ce que le rythme ne s'essouffle jamais et qu'on soit toujours aussi subjugués qu'au tout début.

    Monde magique

    L'atelier des sorciers n'est pas qu'un titre qui parle de magie. Bien que ce soit au centre de l'histoire, on suit beaucoup plus en profondeur l'épanouissement des différents personnages, chacun à sa manière. Dans ce tome, on va notamment beaucoup parler de Trice, une apprentie sorcière qui n'aime pas suivre un enseignement classique. Elle veut pouvoir dessiner ce qu'il lui plaît, sans être contrainte d'apprendre des règles qui ne l'intéressent pas. C'est un personnage assez égocentrique en soi, mais tout aussi fragile que têtue. Et même si j'ai du mal avec ce genre de caractère en temps normal, je trouve qu'elle apporte un élan de fraîcheur et casse le côté discipliné du titre. On découvre souvent les apprentissages des personnages, surtout Coco qui partait de zéro au début de l'histoire.

    L'écriture des pentacles, élément déclencheur de magie, a une place considérable dans l’œuvre, et offre une multitude de possibilités. Là où d'autres titres limiteront la magie au feu, eau, glace, terre etc... ce manga casse les codes et propose une magie bien plus intense : on peut à peu près tout faire, si on s'intéresse un minimum au dessin. Là-dessus, le manga a une dimension assez géométrique, puisque la taille des éléments, leur orientation et forme influencent l'intensité et l'effet du sort. Étant un grand fan de ce genre d'apprentissage, la lecture n'en est que plus passionnante. Surtout dans ce tome où nos apprenties seront face à de nombreux obstacles et devront faire preuve de créativité pour réussir l'examen.

    L'examen

    L'examen est tout aussi particulier que le premier mais se base beaucoup plus sur des connaissances personnelles et de la réflexion pure. Trice, Agathe et Yinny ont tous leurs particularités et vont apporter leur expérience pour venir à bout de cette épreuve. C'est assez fou comme les personnages peuvent avoir besoin les uns des autres pour réussir, et comme ils ont leurs propres spécialités. Dans un monde où tout le monde peut maîtriser la magie, je me serais attendu à des sorciers qui savent un peu tout faire, et qui n'ont pas réellement d'identité magique. Mais finalement, en découvrant les personnages, on découvre leurs facilités et l'intérêt du titre grandit proportionnellement.

    En plus de ça, des petits buts à court terme, l'existence de la confrérie des capuchons nous promet de nombreuses révélations sur le long terme. On a donc le temps de découvrir l'univers progressivement, tout en sachant où on va. J'apprécie de plus en plus la série et je suis très content de ne pas être passé à côté, bien que je l'ai commencé assez tard. Si vous n'avez pas encore tenté, je vous la recommande : Elle est tout bonnement agréable à suivre.

    7

    Niwo - 20 mai 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu L'Atelier des Sorciers T.4 ?
Ecrire une critique