• Critique Sphère par

    Dernier volume de Rose Hip Zero. Les membres d’Alice avec Kirito à leur tête s’attaquent au commissariat. Seule Asakura semble être en mesure d’arrêter les hommes armés et drogués qui ont investi le bâtiment.

    La coupure d’électricité dans l’immeuble permet à Asakura de se débarrasser des assaillants, mais c’est sans compter sur Kirito qui ne semble pas vouloir laisser de survivants. On en apprend alors un peu plus sur les objectifs d’Alice et de Zero : le réveil de Ein, dont Asakura est la copie, afin de détruire le monde est l’objectif de ce qu’ils nomment "le projet Hamelin"…

    Rose Hip Zero est la copie conforme des œuvres de Fujisawa postérieure à GTO. Un postulat de départ intéressant et avec du potentiel, des dessins de très grande qualité (malgré un chara-design encore peu varié) mais finalement un scénario alambiqué qui peine à intéresser. Ce volume ne déroge pas à la règle et n’est finalement qu’une succession de scènes d’action certes bien chorégraphiées et mises en images, mais dénuées de réel intérêt. Si on ajoute un aspect fantastique avec des pouvoirs psychiques "à la Akira", un contexte politique assez classique (les allemands créant une arme pour conquérir le monde lors de la seconde guerre mondiale), des scènes de gun-fight… on se retrouve finalement avec une série un peu fourre-tout et définitivement inclassable. On s'y perd un peu et la lecture se révèle sans saveur et sans plaisir. A réserver aux fans inconditionnels de Fujisawa, les autres peuvent passer leur chemin…

    -

    ivan isaak - 07 août 2009

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Sphère ?
Ecrire une critique