• Critique L'Enfant et le Maudit T.7 par

    Après une longue absence de plus de 6 mois, voici enfin le retour de cette série si poétiquement sombre. Ce tome se sera révélé une excellente lecture noire et dérangeante mais marquante.

    Le professeur est attaqué par l'un des soldats qui cherche Sheeva, tandis que l'autre s'est introduit dans la maison afin de la tuer et de lui voler son âme car il pense qu'elle est l'antidote à leur malédiction. Cela donne une entame de tome assez terrible avec un professeur complètement démuni qui court après le temps, pendant que Sheeva ne peut compter que sur elle. J'ai beaucoup aimé la voir trouver tant de ressources en elle pour sauver sa vie. J'ai été touchée par la détresse du professeur qui montre combien cette petite compte sur lui. Cela montre bien la force de leur duo.

    L'histoire avance également. On apprend peut-être enfin qui a pu être le prof. On découvre aussi ce que Sheeva cache sous ses vêtements. Et tout ça nous conduit à une seconde partie tout aussi sombre et stressante que la première, où cette fois le prof décide de prendre les choses en main, quitte à se détruire. C'est encore d'une terrible tristesse. Ça fait mal de voir cet homme renoncer à une part de lui-même pour Sheeva et échouer encore une fois. Le mal continue donc à se répandre sans solution immédiate, c'est ça le pire.

    Graphiquement, c'est une maestria. J'ai trouvé la narration graphique encore plus forte que d'habitude avec un vrai sentiment d'urgence et de terreur quand c'était nécessaire. L'auteur montre aussi qu'il a du talent pour mettre en scène des actions vivent et sanglante, ainsi que stressante et violente. Son panel graphique est encore plus large que prévu. C'est passionnant à voir.

    8

    Tampopo24 - 11 février 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu L'Enfant et le Maudit T.7 ?
Ecrire une critique