• Critique To your eternity T.11 par

    Ce « to your eternity », le onzième, entame enfin la bataille de Renlil qui a tant était préparé dans le tome précédent. Les efforts seront-ils récompensés ? Les knokers remporteront-ils la victoire ? Et que devient Imm dans tout ça ?

    Je n'ai rien contre le trait fin de Yoshitoki Oima, mais il faut avouer que le scénario n'aide pas à la simplicité. Imm fait apparaître lors de la bataille des infrastructures ou des personnages, et c'est difficile à suivre tant il est partout. Pourtant, ses compagnons sont héroïques contre un ennemi qui semble invincible et hors du temps.

    Mais, il est difficile d'avoir de l'empathie pour les différents meurtres perpétrés, car même notre personnage principal ne semble lui-même pas atteint. Il reste perplexe face à cette situation et ne réagit qu'aux cris de la foule, qui elle, est consciente du massacre. Sa fatigue générale prend de l'ampleur... et sur notre humeur aussi à la longue. Seule la petite March qui court à travers le champ de ruines pour retrouver Imm sort du lot et de cette frigidité apparente.

    La dernière bataille finale est intensive, il faut bien suivre du regard les tactiques et les jolis décors conçus par celle qui nous a tant fait vibrer dans Silent Voice. Pourtant, le tout n'est pas dénué d'intérêt. C'est juste que le stoïcisme d'Imm m'a gêné à la longue.

    7

    Auray - 22 novembre 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu To your eternity T.11 ?
Ecrire une critique