• Critique La Dame du vendredi par

    Otaku Girls est un nouveau shôjo édité par Doki-Doki de Natsumi Konjoh, toujours en cours au Japon avec 5 volumes parus. Il nous permettra de suivre Rumi Asai, une otakette fan de yaoi…

    Asai, qui ne jure que par les yaoi, rythme son existence par rapport à sa passion. Tout est prétexte à faire passer une scène anodine en scène d’amour tendre entre beaux éphèbes. Et c’est ainsi que l’amitié virile entre Abe et le beau gosse du lycée Chiba se transforme dans le monde d’Asai en relation homosexuelle sensuelle… Et le pauvre Abe, ressentant une forte attirance envers la demoiselle, a bien du mal à lui faire changer d’avis. Lorsque Chiba et Matsui, une autre otakette éconduite par Chiba, s’en mêlent, tout devient plus compliqué…

    Otaku Girls nous promet quelques bons fous rires. Un shôjo dont le principal atout est son côté comique très prononcé. On sourit souvent, on rit beaucoup, on part parfois dans de grands éclats de rire. Les situations et dialogues du titre font souvent mouches. Côté scénario, le côté romance promet son lot de rebondissements, même si, comme d’habitude, l’auteure devra chercher à se renouveler pour ne pas lasser. Le dessin est quant à lui assez quelconque.

    Ce premier volume est une vraie bonne surprise. En mélangeant le shôjo, le boy’s love et surtout la comédie, Natsumi Konjoh en a fait un titre qui plaira aux filles comme aux garçons. Le côté un peu cru de certains dialogues et de certaines scènes réserve ce titre à un public averti. Un titre à suivre.

    -

    ivan isaak - 21 août 2009

    2 membres aiment | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu La Dame du vendredi ?
Ecrire une critique