• Critique À bas bruit par

    Le volume 5 de Dangoo était paru en Novembre 2006 chez Soleil dans la collection Goshawon avant que cette dernière ne disparaisse. Plus de 2 ans et demi plus tard, Samji ressuscite Dangoo en nous proposant le 6ème tome de cette série qui en compte neuf au total. Alors que Batou et Yaki ont pour mission du tuer le commandant en chef des Koukai, Yatila s’occupe des derniers préparatifs avant de lancer l’offensive des Manout.

    Dans l’optique de convaincre les guerriers de Mertchet, Yatila se rapproche de Gogh, un riche propriétaire. Mais préparer une attaque d’une telle envergure attise la cupidité de certains et la traitrise n’est jamais loin… Pendant ce temps, le passé de Batou nous est révélé. On comprend alors pourquoi la mission qui lui a été confiée avec Yaki revêt une telle importance à ses yeux.

    Quel plaisir de retrouver Dangoo ! Même si le format est différent de celui de la précédente édition (volume plus petit au format Samji), le contenu reste toujours aussi bon. Beaucoup d’affrontements dans ce volume, toujours remarquablement orchestrés par Park Jung Ki dont le trait se marie parfaitement à ce type de récit. Côté scénario, les zones d’ombre des débuts s’effacent progressivement et laissent place à un récit plutôt classique dans la forme mais avec un fond un brin original, notamment de par le système de castes présent dans le monde de Dangoo (les guerriers opposés aux bouchers, les Manshins considérés comme des aniamux...). Niveau édition, Samji nous gratifie encore de quelques phrases incompréhensibles (3-4) mais il semble qu'il y ait du mieux de ce côté-là.

    Titre quasiment passé inaperçu lors de sa première édition, Dangoo mérite une seconde chance tant son récit et son dessin semblent maitrisés de bout en bout. A trois tomes de la fin, la tension est à son comble et on en redemande.

    -

    ivan isaak - 05 août 2009

    1 membre aime | Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu À bas bruit ?
Ecrire une critique