SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, n.note, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p, ms8.critiques as a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.NOTES_TOMES AS n ON a.element_id=n.planning_id AND u.user_id=n.user_id WHERE p.id=a.element_id AND a.id='93267'
  • Critique Yûna de la pension Yuragi T.4 par

    Déjà trois tomes que les mini-aventures des occupants de la pension Yuragi nous font passer du bon temps, ces derniers n'ont pas fini de nous faire sourire ou rougir selon les cas. La série de Tadahiro Miura a rapidement trouvé son rythme de croisière et si tout comme moi vous avez poursuivit l'aventure, c'est que son concept a su vous séduire et vous amuser au fil des tomes. En route donc pour un quatrième volume toujours aussi agréable à la lecture!


    On poursuit l'espace d'un chapitre le mini arc autour du voyage extrascolaire avec le rituel obligé de la visite des garçons dans la chambre des filles qui connait une évolution prévisible mais c'est agréable de voir l'auteur s'amuser de certains codes shojo pour les arranger à sa sauce et y ajouter une dose de fun et de frivolité. On terminera sur une très jolie note de douceur et de touchante complicité lors de la soirée du feu de camp, Yuna et Fuyuzora sont plus proche que jamais. Nice! S'ensuit une petite séance de révision où l'ambiance sérieuse va vite céder sa place à quelque chose de bien plus coquin suite aux manigances d'une Oboro toujours aussi décidée à se servir de Fuyuzora. Il n'a pas fini d'en voir de toutes les couleurs mais on ne va tout de même pas le plaindre puisqu'ici la jolie Sagiri sera ici une victime collatérale plus que charmante.  


    L'histoire suivante un peu plus longue que de coutume permettra à l'auteur de remettre quelque peu la quête de Yûna sur le plateau. La petite histoire de fantôme en filigrane se veut drôle et attendrissante  bien que peu originale mais elle est surtout là pour nous faire comprendre que le pan de récit concernant Yuna n'est pas relégué aux oubliettes mais qu'il ne va pour le moment pas connaitre de grandes évolutions. Ce n'est pas très gênant en soi, on est rassuré de savoir que ce dernier sera développé plus tard et les petites explications qui nous sont fournies font que le choix de l'auteur de prendre son temps reste convaincant à nos yeux. Il y a tout de même un élément nouveau qui vient titiller notre curiosité, s'agissait-il seulement d'un mauvais rêve ou plutôt d'une funeste prémonition? Affaire à suivre. Par contre, les japonais sont fort pour inventer des situations qui sont improbables. Dans les shojo, il arrive souvent de façon très étrange que deux jeunes gens s'embrassent en glissant mais Fuyuzora lui il fait carrément mieux, il arrive à tomber et à retrouver ses mains coincées dans la petite culotte de Yuna. Balèze le mec, une situation qui sonne toujours aussi étrange à mes yeux!


    Enfin, on repart l'espace d'un instant du côté de Chisaki avec la mise en scène du petit séjour de Kozuyu chez eux. On apprécie toujours autant le fait que l'auteur apporte de ci de là des petites évolutions à ses très nombreux personnages avec un en prime un petit message attendrissant à la fin. Pour conclure ce sympathique opus, on fera cette fois-ci un tour dans la famille des Sagiri. Rien de très exceptionnel, l'auteur se sert de l'habituel pression que les héritiers d'une grande famille subissent avec en prime la naissance de rivalités entre ces derniers. On retient cependant l'apparition de nouveaux personnages comme la grand mère qui pourrait devenir assez marrante par la suite et la cousine de Sagiri qui se veut mignonne, j'aime toujours autant l'image positive que renvoie notre héros qui nous apparait une fois de plus rafraichissante!

    7

    snoopy - 22 septembre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Yûna de la pension Yuragi T.4 ?
Ecrire une critique