• Critique Red Eye - Sous Haute Pression par

    Malgré une couverture hideuse, ce troisième volume remonte la pente laissée à la fin du tome 2. Les autres élèves de la Special A commencent à être exploités par l'auteur, surtout deux garçons, Tadashi, le fils de la directrice de l'école, et Ryu, le dernier élève de la promotion.
    de plus, un rapprochement charnel a lieu, suite à une déclaration... Ca fait plaisir de lire des personnages qui disent ce qu'ils ressentent, plutôt que de faire trainer a viva eternam les premiers émois d'adolescents.

    Autre bon point, le découpage confus du volume précédent, n'est pas d'actualité ici. Il reste bien sur dans les normes du shojo, mais ca pullule pas de partout. La lecture s'en trouve bien plus plaisante.

    Néanmoins, un détail scénaristique peut éventuellement énerver quelques lecteurs : le fait que tous les personnages (sauf Hikari) soient des fils / filles à papa... avec le caractère humble qui va avec... Mais cela est surtout l'occasion pour Maki Minami de mettre ses protagonistes dans des situations extravagantes et originales (voyage de 3 jours à Hawai, rachat d'une maison sur un coup de sang, hélicoptère, jet privé...)

    Bref, ce troisième tome est bien sympathique, avec des chapitres accrocheurs et des personnages secondaires qui commencent a avoir de la personnalité. L'auteure prend une bonne direction, pourvu que cela dure!

    -

    Den d Ice - 24 août 2009

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Red Eye - Sous Haute Pression ?
Ecrire une critique